"Lourdement pénalisé" par l'affaire Iannone, Aprilia va de l'avant

Léna Buffa
·4 min de lecture

Quelques heures après l'annonce du verdict du Tribunal arbitral du sport, qui a débouté et a alourdi sa suspension pour la porter à quatre ans, Aprilia a publiquement "pris acte" de la nouvelle et affiché sa volonté de se tourner désormais vers l'avenir, tout en dénonçant la décision des arbitres.

"Les valeurs éthiques et sportives auxquelles Aprilia Racing s'inspire depuis toujours ne permettent aucune tolérance envers des pratiques interdites par les règlements et imposent l'acceptation et le respect des sentences", fait savoir le constructeur dans un communiqué de presse, "même si, cette fois, il s'agit d'une décision dure qui semble aller au-delà de ce que les documents, les preuves scientifiques et même la sentence précédente infligée par la FIM laissaient présager."

Lire aussi :

Suspendu 4 ans, Andrea Iannone crie à l'injustice

Massimo Rivola, administrateur délégué d'Aprilia Racing, se dit "perplexe" face à cette peine, alors qu'Andrea Iannone avait initialement été suspendu 18 mois par la FIM après le jugement de son cas par la Cour disciplinaire internationale de la fédération, qui semblait avoir été convaincue par sa défense, portant sur une absorption involontaire d'un stéroïde via une viande traitée qu'il aurait consommée en Asie.

"Les sentences doivent être respectées et acceptées, même si de nombreux éléments dans cette décision laissent perplexes, notamment du côté purement scientifique. Nous ne regrettons pas d'être restés proches d'Andrea ; au contraire, nous restons à ses côtés en ce moment également", déclare Massimo Rivola.

Pour autant, le responsable souhaite à présent débloquer la situation d'une équipe qui aura passé quasiment toute la saison à attendre son pilote, en vain. "Cette affaire, avec ses délais si longs, a lourdement pénalisé Aprilia Racing et notre stratégie pour cette saison et les prochaines", affirme-t-il, ayant jusqu'à présent toujours affirmé réserver le deuxième guidon de la RS-GP à Iannone pour la saison 2021, sous réserve que sa suspension soit levée.

"Nous devons maintenant aller de l'avant", poursuit-il, "et nous avons le pouvoir de rapidement trouver une solution de haut niveau, qui épouse le projet lancé avec Andrea et nous permette de poursuivre notre progression, laquelle est évidente."

Bezzecchi maintenant candidat favori

Aprilia est pour le moment engagé avec Aleix Espargaró pour les deux années à venir, mais le doute reste entier quant à l'identité du coéquipier du pilote espagnol. Andrea Dovizioso a décliné, et même l'hypothèse de recruter Cal Crutchlow a pris du plomb dans l'aile ces derniers jours. Il apparait à présent que le précontrat dont disposait l'Anglais aurait expiré mi-octobre, au moment où se tenait l'audience de Iannone devant le TAS, et il semblerait en passe de rejoindre Yamaha en tant que pilote d'essais alors que Dovizioso s'orienterait vers une année sabbatique.

Le constructeur de Noale est également en contact avec Jorge Lorenzo, mais il n'est pas certain que les deux parties puissent s'entendre pour autre chose qu'un programme de pilote d'essais. L'équipe italienne pourrait par ailleurs faire appel à l'un de ses pilotes d'essais, Bradley Smith, que Massimo Rivola dit être "l'un des principaux candidats", ou Lorenzo Savadori, qui remplace l'Anglais sur cette fin de championnat.

Lire aussi :

Lorenzo pense que Yamaha doute de lui à cause du test de Portimão

À moins qu'un candidat de dernière minute ne coiffe tout le monde au poteau, car deux nouveaux prétendants émergent à présent pour ce qui est le dernier guidon à pourvoir sur l'échiquier MotoGP 2021. Tout d'abord Tito Rabat, resté sur le carreau après le recrutement de Luca Marini par Avintia malgré l'apport financier dont il dispose, et pas franchement intéressé par un transfert en WorldSBK pour la suite de sa carrière.

L'autre candidat surprise est Marco Bezzecchi, actuellement quatrième du Moto2 après avoir remporté au Grand Prix d'Europe sa deuxième victoire de la saison. Pilote de la VR46 Riders Academy, il dispute à 21 ans sa deuxième saison dans la catégorie intermédiaire après avoir joué le titre Moto3 il y a deux ans, et serait à présent, selon les informations de Motorsport.com, le favori pour rejoindre l'équipe italienne.

Avec German Garcia Casanova