Lourds : Tony Yoka devrait combattre aux États-Unis en octobre

Martin Bakole avait dominé Tony Yoka, le 14 mai. (Alain Mounic/L'Equipe)

Battu par le Congolais Martin Bakole en mai, le champion olympique Tony Yoka devrait remonter sur un ring en octobre, vraisemblablement aux États-Unis.

Depuis le 14 mai, Tony Yoka (30 ans) ne s'est pas exprimé, à l'exception de quelques mots prononcés au micro de Canal +, juste après sa défaite, la première de sa carrière professionnelle, face au Congolais Martin Bakole à Paris. Sur ses réseaux sociaux, il s'est contenté d'un tweet, le lendemain : « Dans la victoire comme dans la défaite, il faut savoir garder la tête haute. Je vais souffler, reprendre des forces et me reconcentrer. Je ne me trouve pas d'excuses et je vous remercie pour votre soutien indéfectible. »

lire aussi

Arsen Goulamirian est surmotivé avant son retour à la compétition en octobre

Pas de changement d'entraîneur prévu

En contact régulier avec lui, son promoteur Jérôme Abiteboul ne veut pas parler à sa place : « Il s'exprimera quand il sera prêt. Tout ce que je peux dire, c'est qu'il a tiré les enseignements de sa défaite. » Après un premier échec, un changement d'entraîneur est fréquent. Depuis ses débuts professionnels en juin 2017, le champion olympique des +91 kg de 2016 est entraîné par l'Américain Virgil Hunter, près de San Francisco. « Aucun changement d'entraîneur n'est prévu actuellement », précise Abiteboul.

lire aussi

Toute l'actualité de la boxe

Yoka (11 victoires, dont 9 avant la limite, 1 défaite), qui a rétrogradé dans les classements mondiaux (il est aujourd'hui 10e IBF et 16e WBC), devrait remonter sur un ring dès la rentrée. « J'ai beaucoup parlé avec Tony sur le planning à venir, remarque son promoteur. Son prochain combat sera certainement en octobre à l'étranger, vraisemblablement aux États-Unis. À l'étranger, car il a disputé ses douze combats en France. Et l'étranger, c'est bien pour revenir après une défaite. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles