Loury Lag se livre en photos

Loury Lag retrace dans son premier ouvrage, un livre-photo, six de ses expéditions, réalisées dans différents biotopes aux quatre coins du monde. L'occasion pour l'aventurier de se livrer plus intimement et de raconter une partie de son histoire personnelle tumultueuse.

Loury Lag n'est pas un aventurier comme les autres. Tentative de Marathon des Sables pieds nus, traversée de 200 km à travers le nord du Québec, expédition dans le cercle polaire ou dans le désert marocain, l'explorateur de 36 ans a voyagé et survécu à travers une grande variété de biotopes aux quatre coins du monde. Pour son premier ouvrage, il a décidé de raconter six de ses expéditions à travers un livre-photo intitulé Horizons Extrêmes, paru la semaine dernière.

Pour ce projet, Loury Lag a choisi de se concentrer sur six expéditions différentes pour montrer la diversité de ses différents périples : la traversée d'un glacier en Islande, la chaleur et l'aridité du désert du Maroc, le climat tropical de l'Amazonie, le froid extrême au pôle Nord ou la difficulté des traversées dans les mers et océans du monde.

À travers ce projet, l'explorateur veut aussi se raconter lui-même, « laisser une trace ». « Avant même d'être aventurier professionnel, j'ai eu une vie extrême. J'ai souvent frôlé l'excès, parfois je l'ai dépassé, rien n'a été fait dans la demi-mesure, explique l'auteur. Je me dévoile peu personnellement sur les réseaux sociaux, ce n'est pas trop mon truc, mais j'ai toujours eu cette envie de parler de moi dans un côté un peu plus autobiographique ». Il aborde même sa relation conflictuelle avec son « paternel », et n'hésite pas à évoquer ses sentiments, ses émotions.

Une préface de Mike Horn

Pour la préface de son premier ouvrage, Loury Lag a choisi de faire appel à celui qu'il surnomme « le patron », Mike Horn. « Quand je suis arrivé dans le monde de l'aventure, il n'y avait qu'une seule personne pour laquelle j'avais ce respect, et qui avait accompli autant de choses, précise Loury Lag. Mike a été un exemple pour moi comme pour beaucoup d'autres. Mais certaines interviews de moi laissaient entendre que je pensais qu'il était temps qu'il y ait une relève, alors que j'ai toujours voué un grand respect pour le patron. »

lire aussi

Mike Horn : « Réussir à motiver un peu les gens »

Finalement, grâce à sa force de persuasion et à sa combativité, Loury Lag parvient à convaincre Mike Horn d'écrire la préface de son premier ouvrage. « Ça a été un vrai honneur. Il a eu des mots très justes. C'est fou de se faire en quelque sorte adouber par celui qui t'a montré la voie, j'ai vécu un rêve de gamin. »

En photo de couverture, là aussi Loury Lag a choisi de faire dans le personnel. Un autoportrait de lui, pris en selfie lors de son expédition vers le Pôle Nord, dans des températures descendant jusqu'à -66°C. « Quand j'ai commencé à écrire, je savais que ce serait cette photo. Elle représente pour moi l'aventure, la difficulté... »

Par ce choix d'illustration, Loury Lag confirme aussi qu'il souhaite se raconter entièrement tel qu'il est, dans ses forces mais aussi ses faiblesses. « Dans mon parcours personnel comme dans mes aventures, j'ai fait des erreurs, j'ai pris des risques, et je ne voulais pas laisser de côté cette partie de moi. » Une honnêteté assumée, et revendiquée.