L'ouvreur Marcus Smith en forme avant l'annonce du groupe anglais pour le Tournoi

Marcus Smith (à gauche) a réussi plusieurs coups d'éclat face au Racing ce dimanche. (A. Mounic/L'Équipe)

Alors que le sélectionneur anglais Steve Borthwick doit annoncer sa liste pour le Tournoi des 6 Nations en début de semaine, Marcus Smith a démontré qu'il était en forme pour son retour sur les terrains dimanche lors de la courte défaite des Harlequins au Racing (30-29).

Marcus Smith n'avait plus joué un match depuis la défaite du quinze de la Rose contre l'Afrique du Sud (13-27), le 26 novembre. Un revers fatal au sélectionneur Eddie Jones, depuis parti pour prendre les rênes de l'Australie. Touché à une cheville, Smith (23 ans) a donc passé une cinquantaine de jours à l'infirmerie avant de retrouver le terrain dimanche, sur la pelouse synthétique de la Paris La Défense Arena.

Timide et imprécis, comme son équipe, pendant près de cinquante minutes, l'ouvreur des Harlequins a ensuite brisé la défense francilienne avec des courses tranchantes et des inspirations géniales. Décisif sur les essais de Cadan Murley (50e, 64e) grâce à son impressionnante capacité d'accélération, Smith a prouvé qu'il était en grande forme avant le début du Tournoi des Six Nations (4 février-18 mars).

La concurrence de Ford et Farrell« Je déteste perdre donc je serai déçu dans le train du retour ce (dimanche) soir, a-t-il déclaré en conférence de presse après l'improbable défaite dans les derniers instants des Harlequins (30-29). Mais je suis très heureux d'être de retour sur le terrain. Après sept semaines d'absence, je suis revenu un peu rouillé. Surtout au poste d'ouvreur où il est difficile de retrouver ses repères rapidement. »

L'international anglais (18 sélections) n'a ainsi pas eu de mal à reconnaître ses difficultés en début de match qui ont en partie conduit son équipe à être menée 21-3 à la pause. « En première période, nous avons eu du mal. Mon jeu était pauvre. Mais me retrouver tout ce temps en dehors de l'équipe m'a permis d'apprendre et d'adapter certaines choses que j'avais pu mal faire dans le passé. »

Alors que le nouveau sélectionneur de l'Angleterre, Steve Borthwick, doit annoncer son groupe pour le Tournoi en ce début de semaine, Smith apparaît comme un candidat crédible pour le poste de numéro 10 que lui avait confié Eddie Jones depuis deux ans. Il devra tout de même faire face à la concurrence d'Owen Farrell, souvent décalé au centre en sélection mais titulaire à l'ouverture avec son club des Saracens.

lire aussi : Marcus Smith : « Fier d'être anglais et fier d'être philippin »

Et le joueur de Sale, George Ford, ancien protégé de Borthwick avec les Tigers de Leicester, pourrait aussi faire son retour dans le groupe anglais, alors qu'il s'apprête à retrouver les terrains après une grave blessure à un tendon d'Achille, contractée lors de la dernière finale de Premiership en juin.

Pas de quoi inquiéter plus que ça Marcus Smith, même s'il avait été décevant, à l'image du quinze de la Rose lors de la dernière tournée d'automne. « Aujourd'hui, je me sens plus fort et en meilleure forme, estime-t-il. C'est un rêve et un objectif pour moi de faire partie de l'équipe d'Angleterre mais il y a de brillants ouvreurs dans notre Championnat. C'est toujours un moment fort lorsque vous êtes dans le groupe. J'attends désespérément d'être choisi à nouveau. »

lire aussi : Toute l'actu du rugby