Lucas Hernandez : son recours accepté, le joueur n’ira pas en prison

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Lucas Hernandez et sa compagne Amelia avaient échangé des coups en 2017.
Lucas Hernandez et sa compagne Amelia avaient échangé des coups en 2017.

Lucas Hernandez ne passera pas par la case prison. Lucas Hernandez, arrière gauche de l?équipe de France et du Bayern Munich, avait été condamné à six mois de prison en 2019 pour avoir enfreint une mesure d?éloignement, après des violences conjugales survenues en 2017. La justice espagnole avait décidé qu?il devait exécuter sa peine et lui avait donné jusqu?au 28 octobre pour se rendre. Mais, entre-temps, le joueur avait déposé un recours, accepté par le tribunal supérieur de justice de Madrid mercredi 27 octobre.

« Nous considérons que le recours doit être accepté et que l?exécution de la peine de privation de liberté imposée à Lucas François Bernard Hernandez doit être suspendue », a indiqué le tribunal dans sa décision. Cette suspension de peine reste, en revanche, conditionnée au fait que le joueur, qui devra payer une amende de 96 000 euros, « ne commette pas de nouveau délit » durant une période de quatre ans, a précisé le tribunal.

Le couple condamné à la même peine en février 2017

L?affaire remonte initialement au 3 février 2017. Celui qui n?était pas encore champion du monde avec les Bleus, alors âgé de 21 ans, et sa compagne Amelia Lorente en étaient venus aux mains, échangeant à l?aube coups et griffures devant leur domicile de Madrid. Elle l?avait frappé et griffé avant de rayer sa voiture à coups de clé, tandis que le joueur lui avait donné des coups aux côtes, dans le dos, à la mâchoire et aux lèvres, selon le jugement consulté par l?Agence Fran [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles