Lucien Favre à Nice, place au deuxième chapitre

Au cours de sa vie de voyages en ballon, il pensait avoir tout vu. Pourtant, au beau milieu de l'été 2016, Mathieu Bodmer, alors âgé de 33 ans, a pris une claque en voyant débouler sous ses yeux un "génie", habité jour et nuit par son job, au point de "s'infuser quinze heures de foot" au quotidien. "J'ai découvert un entraîneur très pointilleux, avec qui le placement se travaille au centimètre près, décrypta un jour l'ancien numéro 24 niçois dans un entretien donné à Ouest-France. Sur deux heures de séance, on va faire une heure et demie de tactique, de mise en place et de sortie de balle. Ce sont des détails, mais qui font que le week-end, on a des repères. Peu importe les joueurs utilisés, il y a ces repères. On fait de grosses séances, avec le ballon, beaucoup de jeu, de courses. Il nous demande de courir énormément, de beaucoup se replacer, de faire des appels. Il y a l'idée d'être en mouvement…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles