Que l'UE laisse notre foot en paix !

·1 min de lecture

La bataille juridique qui va s'ouvrir devant nous, à la suite de la requête d'un juge espagnol du tribunal de commerce de Madrid, Manuel Ruiz de Lara (dont le nom pourrait du coup entrer dans l'histoire par la mauvaise porte), qui a déposé une " question préjudicielle " devant la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE), peut sembler une banale guerre de légitimité entre puissants et puissances. D'un côté, l'UEFA et son article 49, qui lui octroie le monopole des compétitions continentales, et en face l'article 102 du Traité de fonctionnement de l'Union européenne, qui est censé interdire toute " position dominante " sur un marché d'une quelconque entreprise privée. Naturellement, il est tentant dès lors de rappeler l'arrêt dit Bosman de 1995, sur la libre circulation des joueurs, et donc une éventuelle décision qui pourrait…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com