Lutte libre - Défaites des trois Français au TQO

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Ilman Mukhtarov (-65 kg), Charles Afa (-74 kg) et Akhmed Aibuev (-86 kg), les trois Français engagés en lutte libre, ont échoué lors du tournoi de qualification olympique, jeudi à Budapest. Le tournoi de qualification olympique, réservé à l'Europe, a débuté jeudi à Budapest (Hongrie). Comme lors du prochain TQO monde (6-9 mai, Sofia, Bulgarie), il faut être finaliste pour obtenir son billet pour Tokyo. La première journée, réservée à la lutte libre, a vu les trois Français échouer.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Ilman Mukhtarov (-65 kg, défaite 4-8 face au Géorgien Khinchegashv) et Charles Afa (-74 kg, défaite par tombé devant l'Azerbaïdjanais Gadzhiev) ont chuté dès leur premier match en huitième de finale, tandis qu'Akhmed Aibuev (-86 kg), vainqueur aux points 9-6 du Finlandais Heino en huitième de finale, a cédé 0-10 face au Bulgare Magamaev. Larroque en piste vendredi La lutte féminine se déroulera vendredi avec Julie Sabatié (-50 kg) contre la Moldave Mariana Dragutan en quarts de finale, Ameline Douarre (-62 kg) face à la Biélorusse Maryia Mamashuk en huitièmes de finale, Koumba Larroque (-68 kg) devant la vainqueur de Tosun (TUR)-Yaneva (BUL) en quarts de finale et Pauline Lecarpentier (-76 kg) opposée à la Lituanienne Kamile Gaucaite en huitième de finale. La gréco-romaine aura lieu samedi avec Mamadassa Sylla (-67 kg) face au Lituanien Edgaras Venckaitis en seizièmes de finale, Evrik Nikoghosyan (-77 kg) contre l'Israëlien Roman Zhernovetski en huitièmes de finale, tandis que Mélonin Noumonvi (-97 kg), qui devait affronter le Suédois Pontus Lund en huitièmes de finale, a déclaré forfait. Les Bleus ne comptent qu'une tête de série, Larroque (22 ans), vice-championne du monde 2018. lire aussi Toute l'actu de la lutte Lors des Mondiaux de septembre 2019, Zelimkhan Khadjiev (-74 kg, lutte libre) s'était qualifié pour les Jeux, mais il a été suspendu quatre ans (positif à la trimétazidine, il a attaqué l'agence mondiale antidopage devant le tribunal arbitral du sport). lire aussi Zelimkhan Khadjiev demande la protection du TAS