Luttes d'influence, négociations, trahison... Pour tout comprendre de la guerre ouverte autour de la Super Ligue

Denis Menetrier
·1 min de lecture

L'annonce de la création d'une Super Ligue, survenue dans la nuit du dimanche 18 au lundi 19 avril, a créé un séisme dans le monde du football européen et mondial. En mettant sur pied une compétition fermée, douze des clubs les plus riches du continent ont voulu couper l'herbe sous le pied de l'UEFA, qui allait annoncer ce lundi 19 avril la nouvelle formule de la Ligue des champions. C'est une guerre ouverte qui est déclarée.

Les dirigeants de l’UEFA passaient un dimanche 18 avril paisible à la veille d’une réunion décisive lundi. Après plusieurs mois de discussion, l’instance qui dirige le football européen devait officialiser la réforme de la Ligue des champions. La "plus belle des compétitions européennes", créée en 1955, et qui est celle qui rapporte le plus d’argent chaque année à l’UEFA, devait faire peau neuve avec une nouvelle formule plus à même de satisfaire les grands clubs du continent.

Il n’en a rien été. Douze clubs (AC Milan, Arsenal, Atlético de Madrid, Chelsea, FC Barcelone, Inter Milan, Juventus, Liverpool, Manchester City, Manchester United, Real Madrid, Tottenham) parmi les plus importants d’Europe, ont donc décidé de faire sécession en annonçant ce dimanche soir la création d’une Super Ligue...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi