Lyon-Benfica (3-1), l’OL se relance et se rapproche des huitièmes

L’Olympique Lyonnais s’est remis à l’endroit dans son groupe de Ligue des Champions en prenant le meilleur sur Benfica dans son fief de Groupama Stadium. Deux semaines après leur revers rageant à l’Estadio de la Luz, les Gones ont fait ce qu’il fallait devant leur public pour prendre leur revanche et aussi se relancer pour la qualification au prochain tour. Deuxièmes avec sept points à leur compteur, les hommes de Garcia sont même en ballotage favorable pour s’extirper des poules. La dernière victoire à domicile en C1 remontait à 2016.

Une entame tambour battant

La rencontre ne pouvait pas mieux commencer pour les Lyonnais. Au bout de quatre minutes, ils se retrouvaient déjà devant à la marque grâce à une reprise victorieuse de Joachim Andersen de la tête. Le Danois trouvait la faille en reprenant un excellent centre de Léo Dubois. A 1-0, l’OL n’était pas encore complètement serein, et il a fallu que Lyon assure le break un peu contre le cours du jeu pour enfin se libérer. Memphis Depay a doublé la mise en venant cueillir dans la surface un service de Houssem Aouar (33e, 2-0). Avant de délivrer sa passe décisive, l’international espoir tricolore avait fait la différence sur le côté droit en faisant parler son aisance technique.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Lille coule à Valence

A la mi-temps, Lyon avait donc déjà fait le plus dur dans cette partie, surtout qu’Anthony Lopes a évité une réduction au score au moment le plus crucial en remportant un duel contre Chiquinho (46e). C’était l’idéal pour aborder le deuxième acte dans les meilleures prédispositions. Mais, et c’est la preuve que cette équipe est encore en convalescence, les Rhodaniens se sont quelque peu endormis sur leurs lauriers. La sortie sur blessure de Memphis Depay à la pause peut aussi expliquer ce relâchement.

L’OL tremble mais finit plus fort

La deuxième mi-temps de l’OL a donc été moins aboutie. Cependant, même en étant moins bien, les locaux n’ont pas offert trop d’opportunités à leurs opposants. Il n’y a eu qu’une seule qu’ils ont concédée, celle du Suisse Haris Seferovic à un quart d’heure de la fin. Lancé à la limite du hors-jeu, l’ancien de la Real Sociedad a réussi à se retourner et battre Lopes d’un tir croisé. Ça faisait 1-2 et le suspense a été relancé. On croyait alors s’attendre à un ultime quart d’heure compliqué, mais l’OL a encore surpris son monde en finissant plus fort que son adversaire.

A la 88e, Moussa Dembélé était proche de soulager définitivement les siens en tentant un magnifique retourné acrobatique. Cet honneur est finalement revenu à Bertrand Traoré, buteur d’un joli tir enroulé sur un service Maxwell Cornet. Les deux joueurs étaient sur le banc au coup d’envoi et cela illustre l’excellent coaching de Rudi Garcia. La preuve que tout est en train de s’enchainer dans le bon sens pour les Gones. La crise de début de saison est définitivement oubliée.  Et dimanche prochain c’est l’OM qui débarque au Groupama Stadium.

À lire aussi