Lyon, Genésio : "On a insisté sur le mental"

Bruno Genesio est convaincu que l'OL peut surmonter l'absence d'Alexandre Lacazette face à l'Ajax. Il a affiché sa confiance envers Nabil Fekir.

Jeudi soir, l'Olympique Lyonnais dispute son quart de finale retour de la Ligue Europa. Après le court succès à l'aller, les Gones peuvent s'attendre à une grosse bataille sur les bords du Bosphore. L'atmosphère risque chaude. Toutefois, ce n'est pas l'ambiance du stade que leur coach redoute plus. Pour ce dernier, c'est surtout les séquelles morales d'une semaine particulièrement compliquée qui risquent d'être pénalisantes pour sa formation.

L'OL suspendu avec sursis de sa prochaine compétition européenne

En conférence de presse, la veille du match, Bruno Genésio a admis que l'essentiel du travail ces derniers jours a été axé le côté mental afin de remobiliser tout le groupe. "Cette qualification ne va pas se jouer seulement sur la concentration et le mental mais aussi sur les aspects techniques et tactiques, a-t-il confié. Je ne vous cache pas, que vu ce que l’on a connu ces derniers temps, on a plus appuyé sur la préparation mentale". Existe-t-il un sentiment de peur par rapport à cette rencontre et le climat qu'elle peut générer ? La réponse du coach : " on se sent parfaitement en sécurité, il n ’y a pas de sentiment de peur mais l’envie de faire un grand match et une grande performance jeudi soir".

Les Lyonnais n'ont pas été épargnés par les problèmes extra-sportif. Ce n'est pas idéal pour aborder les grands rendez-vous de fin de saison. Genésio en convient, mais il assure qu'il y a également du positif à en tirer de ces expériences : "lundi matin, j’ai dit aux joueurs que j’avais été fier de voir leur solidarité à Bastia et que ces évènements devaient nous fédérer encore plus avant ce match qui fait partie des plus importants de notre saison. C’est dans la difficulté qu’on voit les hommes et que l’on construit les victoires du futur. On sait qu’il faudra marquer pour aller chercher la qualification".

Concernant l'adversaire, le coach des Gones a admis que le match aller joué au Parc OL l'a aidé à avoir plus d'informations sur cette équipe. "On connaît les forces et les faiblesses de notre équipe, on sera donc animés par l’envie de jouer pour aller chercher notre place en demi-finale, a-t-il lâché. On a prouvé aussi que l’on savait voyager en ramenant un nul de Turin face à la Juventus ou en allant chercher notre qualification à Rome. On va donc essayer de rééditer cette performance face à une belle équipe de Besiktas et cela risque d’être très serré demain". 

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages