Lyon : Mâchoire fracturée, dents cassées pendant une manifestation, deux policiers de la BAC jugés pour violences

C.Girardon

PROCES - Après quatre renvois de l’audience, deux fonctionnaires de la BAC doivent être jugés ce jeudi à Lyon pour « violences volontaires » sur un jeune homme en marge d’une manifestation contre la réforme des retraites

Le procès de deux policiers accusés de violences sur un jeune homme lors d’une manifestation contre la réforme des retraites reprend ce jeudi à Lyon, après quatre renvois. Les faits remontent au 10 décembre 2019, Arthur Naciri s’apprête à quitter la place Bellecour. L’ambiance est électrique, des heurts ont déjà éclaté entre des groupes de jeunes prêts à en découdre et les forces de l’ordre mobilisées pour maintenir le calme.

Sur place, la tension est à son comble. Les gaz lacrymogènes des policiers ripostent aux projectiles des manifestants. Arthur décide de quitter les lieux avant d’être pris au milieu des affrontements. Au départ, il n’était d’ailleurs pas venu pour manifester, seulement pour voir des copains. Mais voyant le cortège se mouvoir, il a décidé de rejoindre la foule afin de protester lui aussi contre la réforme gouvernementale.

Pas le temps de s’extirper. Le jeune homme qui filait vers la place Antonin Poncet se fait rattraper par des policiers, tirer par la capuche de son manteau et projeter à terre, sous l’œil des photographes. Les coups de matraque, de pied et de poing pleuvent sur son visage. Sonné, Arthur finit par se relever la bouche en sang. Bilan : neuf dents cassées et une f(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Lyon : En voiture, ils chutent de 5 mètres sur les voies du tramway
Isère : Accident mortel en marge d’une course sauvage, le jeune conducteur avait consommé du cannabis
Isère : Décès d’un petit garçon de 17 mois écrasé par le fourgon de son père