Lyon, Thiago Mendes accepte les critiques

Arrivé cet été à l'Olympique Lyonnais, en provenance de Lille, Thiago Mendes ne connaît pas des débuts idylliques dans le Rhône. Et pour cause, si les deux premiers matches de championnat se sont très bien passés pour lui, il a bien évidemment pris part à la mauvaise spirale des Lyonnais durant le mois de septembre et d'octobre ayant entraîné le départ de Sylvinho et l'arrivée de Rudi Garcia. Son rendement a notamment été remis en cause.

Lyon, Garcia : "Gagner pour faire un pas vers la qualification"

Après le match contre Dijon, Jean-Michel Aulas avait critiqué certains joueurs, dont Thiago Mendes, sans les citer : "Certains me déçoivent. Je ne vais pas les citer, ils se reconnaîtront. La saison dernière, ils étaient les meilleurs dans leurs clubs. Aujourd’hui, ils sont l’ombre d’eux-mêmes. (…) Il y a peut-être des raisons que je ne connais pas ou que je ne veux pas prendre en compte, mais lui comme d’autres doivent complètement s’assumer et se reprendre. On les a achetés parce que ce sont de très bons joueurs et qu’on voulait les faire progresser".

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"Le manque de résultats met le feu"

Thiago Mendes Lyon Leipzig
Thiago Mendes Lyon Leipzig

Dans une interview accordée à L'Equipe, le milieu de terrain brésilien est revenu sur ces propos et semble accepter le jugement de son président : "C’est le patron, il a droit de dire ce qu’il veut. Nous, les joueurs, n’avons qu’à écouter, baisser la tête et travailler. Il avait raison, moi j’ai toujours essayé de rester concentré sur mon travail. Maintenant, je suis sur le bon chemin, j’espère qu’il en sera ainsi jusqu’à la fin de la saison. Ici, j’ai découvert une autre mentalité, Juni m’a reçu à bras ouverts, le président aussi. Il m’a seulement demandé de bien faire ce que j’aime le plus, c’est-à-dire jouer au football".

Lyon, Aulas : "Hors de question de se priver de Marcelo"

Thiago Mendes a évoqué son adaptation et le renouveau des Gones : "Je suis passé par un moment difficile, mais je pense qu'il faut aussi être un peu patient. On vient d'enchaîner deux victoires après une série de résultats très négatifs. Petit à petit tout se répare, se règle. Naturellement, je dirais. Ces deux victoires nous ont remonté le moral. Ce n'est pas que je n'étais pas en forme. Mais le manque de résultats m'a beaucoup affecté. C'est vrai aussi pour d'autres. Le manque de résultats, ça touche une équipe entière".

"On a enchaîné les matches sans résultats alors qu'ils pouvaient tout aussi bien tourner dans l'autre sens. Au bout d'un moment, ça vous atteint. Personnellement j'ai travaillé, travaillé, et là je commence, comme l'équipe, à en récolter les fruits. Le problème avec Sylvinho ? Ce n'est pas possible d'expliquer ce qui est arrivé. Le manque de résultats met le feu, et dans ces cas-là, ça retombe sur l'entraîneur. Son travail est remis en cause et voilà, il a été démis de ses fonctions. Rudi Garcia est arrivé, le travail est différent, il a remis nos têtes à l'endroit : ce n'était pas possible d'être à deux points de la relégation. Lyon est un grand club, qui doit toujours viser la première partie du classement, le titre", a conclu le Brésilien.

À lire aussi