La mère de Rabiot : « M. Le Graët est un menteur »

Véronique Rabiot, la mère d’Adrien, vient de fustiger le président de la fédération française de football qu’elle traite de menteur.
Véronique Rabiot, la mère d’Adrien, vient de fustiger le président de la fédération française de football qu’elle traite de menteur.

Le bras de fer entre Le Graet et Véronique Rabiot se poursuit. Le président de la fédération française et la mère du milieu de terrain de la Juventus ont multiplié les tacles par presse interposée, et le dernier coup a été porté ce jeudi par la femme agent. Lors d’une intervention sur la chaine L’Equipe, elle a ni plus ni moins traité le patron de la FFF de « menteur ».

Le Graët : "Rabiot ne doit pas être puni éternellement"

Appelée pour s’expliquer concernant la situation de son fils avec la sélection et évoquer le rapprochement potentiel avec la fédération, Véronique Rabiot a rétorqué : « Je n'ai eu aucun contact avec M. Le Graët. Il ne m'a pas parlé, je ne lui ai pas parlé. Je n'ai rien demandé. Je sais que les journalistes disent que j'ai eu des contacts avec M. Le Graët, ce qui est faux. Je sais ce que M. Le Graët a déclaré. Et aujourd'hui, tout à fait droit dans mes bottes, je vous dis M. Le Graët c'est un menteur. » Des propos violents et qui ne sont pas faits pour apaiser la situation.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Rabiot continue de s’éloigner des Bleus

Pour rappel, en mars dernier, Le Graët avait déclaré ce qui suit à propos de l’ancien milieu parisien : « J’ai sollicité Adrien Rabiot pour qu’il vienne s’expliquer. Et c’est Madame Rabiot qui a répondu en disant qu’elle voulait venir d’abord elle toute seule. Je lui ai dit qu’il n’en était pas question. Il y a eu ensuite un deuxième contact, où elle nous a indiqué, cette fois-ci, qu’elle viendrait avec son fils. Ce n’était pas ce que je souhaitais, donc il n’y a pas eu de rendez-vous ». Une version qui est donc totalement contestée par le camp opposé.

Rabiot est en froid avec la fédération en raison du choix qu’il avait fait en mai 2018. Non retenu dans la liste des 23 pour la Coupe du Monde, il avait refusé d’être réserviste et avait coupé tout contact avec les hautes instances françaises mais aussi le sélectionneur Didier Deschamps. Avec ce dernier rebondissement et les sorties médiatiques de sa mère, il n’est pas sûr qu’on le revoit de sitôt sous le maillot tricolore.

À lire aussi