Médias - L'Équipe dévoile sa plateforme numérique

·4 min de lecture

En plus des informations sportives, la plateforme de L'Équipe, lancée mercredi matin, offrira des contenus originaux, multimédias et davantage de diffusions d'événements en direct. Netflix pour les séries et le cinéma, Amazon Prime Video et MyCanal pour les mêmes contenus en y ajoutant le sport, Spotify ou Deezer pour la musique... et désormais L'Équipe pour le sport dans toute sa diversité et tous les formats : écrit, audio et vidéo. Au milieu de mastodontes internationaux, le groupe L'Équipe lance mercredi sa plateforme avec un double objectif pour son modèle économique hybride : faire passer son parc d'abonnés de 308 000 à 450 000 à l'horizon 2025 et développer son audience gratuite. Si le projet était dans les cartons depuis environ deux ans, la pandémie et ses conséquences, avec notamment la baisse des ventes du journal papier, ont incité le média du groupe Amaury à accélérer sur cette nouvelle offre numérique. Laurent Prud'homme, directeur général de L'Équipe « Cette plateforme a une vraie singularité avec la création de contenus « chauds » tous les jours, la diffusion d'événements en direct et la possibilité de séduire un large public avec Explore, en traitant le sport au niveau qu'il mérite, dans toutes ses dimensions. « Avec la crise sanitaire, nous avons été du jour au lendemain privés de notre matière première : les compétitions sportives, rappelle Laurent Prud'homme, le directeur général de L'Équipe. En conséquence, nous sommes allés dans la découverte, le plaisir d'offrir des histoires, de continuer à créer des émotions autrement, sans être forcément dans l'actualité chaude... Cela a été inspirant. Voilà pourquoi il ne s'agit pas d'une énième plateforme. Elle a une vraie singularité avec la création de contenus « chauds » tous les jours, la diffusion d'événements en direct et la possibilité de séduire un large public avec Explore, en traitant le sport au niveau qu'il mérite, dans toutes ses dimensions : politique, économique, médiatique, culturelle, écologique... Grâce à l'expertise de nos journalistes et de leurs connaissances, on veut offrir le plaisir de comprendre encore mieux le sport. Et quand on comprend mieux un univers, on l'aime encore davantage. » Et on le consomme plus. Le docu-série Drive to survive de Netflix est l'exemple récent le plus frappant de ce cercle vertueux quand on en mesure l'impact sur les audiences de la Formule 1 sur Canal+ qui affichent record sur record. Jérôme Cazadieu, directeur de la rédaction de L'Équipe « Si l'information doit rester très forte, avec des formats plus numériques, on se doit d'y ajouter des contenus orientés vers les nouveaux usages, des créations originales, allant plus en profondeur, complémentaires de l'offre d'information » « En devenant une plateforme, le site et l'application L'Équipe proposent de l'information, des contenus originaux et des directs de compétitions qu'on ne voit plus sur les chaînes payantes, synthétise Jérôme Cazadieu, le directeur de la rédaction. L'Équipe s'agrandit, c'est une extension de territoire qui offre des perspectives intéressantes. » Visuellement, la plateforme se consomme en cliquant sur un nouveau menu situé sur la gauche de l'écran (sur ordinateur comme sur smartphone). On y retrouve notamment les trois grands piliers de cette nouvelle offre numérique : l'information, Explore et Live. « Aujourd'hui, la page d'accueil de L'Équipe, c'est globalement le meilleur du chrono hiérarchisé, résume Jérôme Cazadieu. Progressivement, elle doit devenir davantage un carrefour d'audience en renvoyant le lecteur vers d'autres choses, notamment vers ce qu'on retrouvera dans Live et Explore. On a une obligation aujourd'hui d'être capable de proposer une offre globale. Si l'information doit rester très forte, avec des formats plus numériques, on se doit d'y ajouter des contenus orientés vers les nouveaux usages, des créations originales, allant plus en profondeur, complémentaires de l'offre d'information. Ces contenus originaux useront de la vidéo, de la photo, de l'écrit, de l'audio... et seront produits à la fois en interne et en externe. Certains formats, comme le film documentaire, nécessiteront des coproductions mais nous pourrions aussi en acheter certains. » Emmanuel Alix, directeur du pôle numérique de L'Équipe « Il ya aussi un côté très graphique pour Explore. C'est un peu une affiche de film à chaque rendez-vous. On le faisait une fois par mois auparavant, désormais ce sera trois à quatre fois par semaine » Le consommateur de la nouvelle offre numérique de L'Équipe retrouvera les codes de plateformes déjà réputées pour leur efficacité. « Très clairement, il y a une vraie inspiration de MyCanal, de Netflix et un peu des autres, avec ce sentiment de richesse de catalogue, avec ce plaisir de se perdre un peu dans l'ensemble des contenus, confirme Emmanuel Alix, directeur du pôle numérique de L'Équipe. Il y a aussi un côté très graphique pour Explore. C'est un peu une affiche de film à chaque rendez-vous. On le faisait une fois par mois auparavant, désormais ce sera trois à quatre fois par semaine. » En cliquant sur Explore, on bascule en effet dans un univers à part entière, désormais accessible en grande partie uniquement aux abonnés, avec une diversité de formats et de contenus (voir par ailleurs). Et prochainement des espaces de recommandations en fonction des lectures et des visionnages. Trois offres d'abonnement Offre « Découverte »
1 compte
9,99 €/mois sans engagement et 7,99 €/mois avec engagement (12 mois)
5 €/mois pour les étudiants de - 26 ans
Les articles en illimité + l'accès à tous les contenus Explore
Offre « Essentiel »
2 comptes
11,99 €/mois sans engagement et 9,99 €/mois avec engagement (12 mois)
L'offre « Découverte » + le journal en version numérique dès 00h30 + le magazine et les hors-séries en numérique.
Offre « Intégrale »
3 comptes
15,99 €/mois sans engagement et 13,99 €/mois avec engagement (12 mois)
L'offre « Essentiel » + « France Football » et « Vélo Magazine » en numérique L'onglet Live représente l'autre atout de cette plateforme, avec un univers fait de nombreux canaux de diffusion en direct, pour compléter l'offre de la chaîne L'Équipe. « Avec Live, nous poursuivons la stratégie de notre chaîne mais dans l'univers numérique, explique Laurent Prud'homme. Dans un pays où 70 % des Français ne sont pas abonnés à une offre payante de sport, notre mission est de rendre le sport en direct encore plus accessible à tous. Nous le faisons déjà avec la chaîne avec des rendez-vous fixes. Mais, de temps en temps, nous n'avons pas la place de diffuser tous nos événements. Désormais, tout sera accessible sur L'Équipe Live. » Avec l'objectif non dissimulé de séduire aussi plus facilement les ayant droits en leur assurant que l'ensemble de leurs compétitions seront retransmises en direct. « La tendance des détenteurs de droits est de créer leurs propres médias, avec leurs chaînes OTT, ajoute Laurent Prud'homme. Le troisième niveau de lecture est de se dire que nous pourrons agréger ces contenus sur la plateforme L'Équipe pour séduire l'ultra-fan. » En attendant, L'Équipe a annoncé mardi avoir ajouté à sa longue liste d'événements proposés prochainement sur Live, ceux de la natation. Après l'athlétisme le mois dernier, L'Équipe va désormais pouvoir accompagner un nouveau sport olympique sur sa plateforme. Un choix pas anodin. « Les droits télé des Jeux de 2024 ont été attribués à Eurosport et France Télé, rappelle le DG. Mais cela nous va très bien parce qu'on sait que nous serons les seuls à raconter, dès maintenant, cette histoire à la fois à travers l'information, les longs formats et la diffusion des sports olympiques. Le succès de Paris 2024 passera obligatoirement par L'Équipe ! » Visible sur L'Équipe Live le premier mois Hockey sur glace
Championnat du monde (jusqu'au 6 juin).
Football
24 matches de préparation à l'Euro.
Moto
Les 24 heures du Mans en intégralité (12-13 juin).
Volley-ball
Tous les matches des Bleus à la Ligue des nations, demi-finales et finale (28 mai-27 juin).
Natation
Meetings Mare Nostrum et les Championnats de France (15-20 juin).
Hockey sur gazon
L'Euro avec les matches de la France (4-13 juin).
Athlétisme
Championnats de France (25-27 juin) et certains meetings de la Ligue de diamant.
Cyclisme sur piste
Championnats d'Europe (23-27 juin).
Cyclisme sur route
Boucles de la Mayenne (27-30 mai), Tour de Suisse (6-13 juin).
Auto
Championnat du monde de Formule E.
Plus
Toutes les manches des coupes du monde de triathlon, d'escalade, de tir à l'arc, de VTT, de canoë et de gymnastique.