Médias - Nathalie Iannetta nouvelle directrice des sports de Radio France

·2 min de lecture

Chroniqueuse sur TF1 depuis 2018, Nathalie Iannetta va quitter la chaîne pour prendre la direction des sports de Radio France à la rentrée. Elle succédera à Vincent Rodriguez, nommé en janvier 2019. Mardi soir, Nathalie Iannetta a certainement fait sa dernière apparition sur TF1, lors du Mag de l'Euro qui débriefait la demi-finale Italie-Espagne (1-1, 4-2 aux t.a.b.) diffusée sur la chaîne. Selon nos informations, la chroniqueuse de Téléfoot va quitter le groupe TF1 pour rejoindre Radio France. L'ancienne journaliste de Canal+ (1995-2014) a accepté la proposition de Sibyle Veil, la présidente de Radio France, celle de prendre la direction des sports de la « maison ronde », officiellement à partir du 1er septembre prochain. Contacté, Vincent Giret, actuel directeur de l'information et des sports, également à l'origine de cette nomination, confirme : « Nathalie Iannetta nous rejoint. L'idée était d'engager une nouvelle phase de développement du sport sur les antennes et l'ensemble des supports de Radio France dans la perspective des Jeux Olympique de Paris 2024. Avoir une personnalité comme celle de Nathalie, une femme très emblématique du journalisme sportif, et quelqu'un avec une telle expérience et une telle énergie dans une phase où le sport va prendre une importance particulière, c'était une vraie opportunité. Le fait que ce soit une femme était aussi un signal à donner, d'autant qu'elle se sentait prêt à occuper ce poste à responsabilités. » À la rentrée, après les grands événements sportifs de l'été, Nathalie Iannetta prendra le relais de Vincent Rodriguez, qui sera donc resté en poste deux ans et demi, après avoir succédé en janvier 2019 à l'historique patron des sports de la « maison ronde » : Jacques Vendroux. Avec ce nouveau poste à plein temps dans le journalisme, outre la fin de sa collaboration avec TF1, Nathalie Iannetta arrêtera aussi ses activités dans la communication pour le groupe GL events. « J'ai démissionné de tous mes postes, assure-t-elle, ravie de se lancer dans cette nouvelle aventure dans l'information. C'est un sacré défi et j'aime bien cela. Au terme de diverses expériences professionnelles (elle fut notamment conseillère jeunesse et sport du président de la République François Hollande puis collaboratrice de l'UEFA), il y a toujours cette chose au fond de moi, ce métier de l'info et de l'événement, avec une vraie liberté intellectuelle et éditoriale, et il n'y a qu'à cet endroit-là que toutes ces choses pouvaient se conjuguer. Donc, je n'ai quasiment pas réfléchi quand on me l'a proposé il y a quelques semaines. » Si l'ancienne présentatrice de Canal+ a été choisie par Radio France, c'est aussi pour sa capacité à incarner les sports à l'antenne. « Cela fait effectivement partie de ma mission, à commencer par les gros coups d'actualité, précise-t-elle, en attendant de définir précisément le périmètre de ses interventions sur les ondes. Si une info tombe, il faut être capable d'être en studio cinq minutes après, ce que faisait très bien Jacques Vendroux quand il occupait ce poste. » Par ailleurs, Radio France attend les conclusions définitives de l'enquête interne sur les problématiques de sexisme et de harcèlement lancée suite au témoignage d'Amaïa Cazenave, dans le documentaire Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste, diffusé sur Canal+ en mars dernier. L'ancienne journaliste du service des sports déclarait y avoir subi des remarques sexistes et déplacées pendant plusieurs mois. « Lundi dernier, nous avons eu la restitution du rapport d'étape de l'experte externe, Sophie Latraverse, qui travaille depuis vingt ans sur la question du sexisme, indique Vincent Giret. Ce rapport est très clair, la direction des sports est totalement mise hors de cause. » Le rapport final de l'enquête interne sera toutefois remis fin août, d'autres collaborateurs ayant demandé à être auditionnés. Vincent Rodriguez, passé par la direction des locales de Toulouse et de Montpellier avant de devenir patron des sports, basculera à la rentrée au poste de secrétaire général des rédactions de France Bleu. Son adjoint aux sports, Jérôme Cadet, devrait, lui, rebondir sur France Inter. lire aussi Toute l'actu des médias

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles