Les méthodes de travail de Schumacher impressionnent Steiner

Vincent Lalanne-Sicaud
·3 min de lecture

va faire ses débuts en Formule 1 en 2021, avec l'équipe Haas. Fraîchement auréolé de son titre en Formule 2, l'Allemand a roulé dans la VF-20 le vendredi à Yas Marina, offrant à Günther Steiner, son nouveau patron, l'occasion de le suivre pour la première fois dans le cadre d'un Grand Prix. Plus que les chronos en piste, ce sont les méthodes de travail de Schumacher qui intéressaient le patron de Haas, et ce dernier est déjà impressionné par l'approche de sa nouvelle recrue.

"Il a fait un travail fantastique", a déclaré Steiner. "Je ne vois pas ça comme une séance d'essais, parce que ça ne permet pas de voir vraiment le potentiel d'un pilote. Mais on voit sa personnalité. Comment il se prépare au travail et ce qu'il assimile. Parce que pour ces jeunes pilotes, il y a beaucoup de choses à découvrir en étant pour la première fois sur un circuit de F1, en particulier si votre nom de famille est Schumacher. Tous les regards sont braqués sur vous et à 21 ans, il faut beaucoup de confiance pour faire ça, et il a fait un bon travail toute la semaine."

Lire aussi :

Mick Schumacher : "Si l'on est en dessous, il faut travailler plus" Mick Schumacher et la pression : "Les résultats parlent d'eux-mêmes"

Ce roulage n'était pas le premier de Mick Schumacher avec Haas, qui l'avait déjà aligné aux essais des jeunes pilotes à Yas Marina fin 2019. Il a également fait une journée d'essais pour Ferrari puis une pour Alfa Romeo l'an dernier. L'équipe de Hinwil avait prévu de le faire rouler lors de la première séance du Grand Prix de l'Eifel mais les fortes averses ont provoqué l'annulation de toute la journée.

Steiner estime que malgré sa faible expérience en F1, le fils de Michael Schumacher est déjà apte à apporter les bonnes informations : "Il a très bien travaillé avec les ingénieurs", souligne l'Italien. "J'ai plus suivi ça que ses performances. Il était très bon dans ce qu'il a fait avec les ingénieurs. Ses commentaires et le reste étaient très clairs."

"Et, au passage, concernant ses performances, nous ne lui avons pas mis la moindre pression sur ce qu'il devait faire [mais] c'était très bon, vous savez, parce que j'ai juste dit le plus important : 'Ne fais pas d'erreurs, parce que ça te ralentira'. Il n'en a pas fait une seule. Il a été très performant. Il savait exactement où il perdait du temps par rapport aux autres."

Schumacher n'aura que très peu d'occasions de prendre de l'expérience avant son premier Grand Prix. Une journée d'essais est venue s'ajouter lors des tests organisés à Yas Marina après la course mais le programme d'essais sera très limité à Bahreïn en mars, avec seulement une journée et demie par pilote.

Avec Oleg Karpov