Magnussen : La chute de Haas, incomparable à McLaren ou Williams

Benjamin Vinel

Haas a signé son pire résultat l'an passé avec la neuvième place du championnat des constructeurs et seulement 28 points au compteur, malgré une VF-19 qui avait un certain potentiel : les évolutions apportées en cours de saison se sont avérées contre-productives et la gestion des pneus Pirelli n'a pas toujours été optimale en course.

Kevin Magnussen, Haas F1 sur la grille

Kevin Magnussen, Haas F1 sur la grille <span class="copyright">Andrew Hone / Motorsport Images</span>
Kevin Magnussen, Haas F1 sur la grille Andrew Hone / Motorsport Images
Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Andrew Hone / Motorsport Images

"On peut difficilement s'attendre à ne faire que progresser tout le temps. Tant que nous évitons cette grande spirale négative dans laquelle sont certaines grandes équipes comme McLaren et Williams, qui ont complètement perdu le contrôle et ont reculé pendant de nombreuses années – je ne pense pas que cela va se produire ici. Et c'est l'un des avantages d'être une écurie si petite et si jeune. Nous pensons pouvoir renverser la situation plus vite et nous remettre sur le droit chemin. Je suis très confiant quant à notre capacité à le faire."

Lire aussi :

Bilan 2019 - Le chemin de croix de GrosjeanBilan 2019 - Magnussen, assagi anonyme ?

McLaren a récemment signé son premier podium depuis le tout premier Grand Prix de Magnussen en Formule 1, l'Australie 2014, où il était monté sur la deuxième marche du podium. Entre-temps, l'écurie de Woking a connu des années difficiles, notamment lors de son partenariat avec Honda, mais a pris la quatrième place du championnat 2019. Quant à Williams, qui n'a pas remporté le moindre titre mondial depuis 1997, le team languit en fond de grille depuis deux saisons désormais et n'a marqué que quatre points sur les 38 derniers Grands Prix en date.

Chez Haas, voilà trois ans que Magnussen fait équipe avec . Dix-huitième l'an passé, ce dernier a connu le pire classement de sa carrière pour une saison complète en Formule 1 et souhaite que chacun de ses collègues se remette en question, tout comme lui.

"Nous devons tous être honnêtes avec nous-mêmes et dire : 'Voyons voir, que pouvons-nous faire mieux ? Où pouvons-nous progresser ? Quel domaine n'était pas optimal – les pilotes, les ingénieurs, le management, la communication, la cuisine ? Chaque membre de l'équipe doit se regarder en face et voir ce que nous pouvons mieux faire. Si nous faisons tous ça, nous pouvons progresser. Nous avons énormément appris cette année, nous avons beaucoup plus de données, de manières de voir les choses, et je pense que cela va être positif", conclut Grosjean.

À lire aussi