Tous les maillots domicile de la nouvelle saison de Top 14

Avant le début de la saison 2022-2023 samedi, les clubs de Top 14 ont dévoilé leur nouveau maillot domicile. Hommage, vintage ou prises de risques, tour d'horizon en images.

Pour son retour dans l'élite, l'Aviron Bayonnais fait dans le classique et la sobriété : maillot ciel en haut, blanc en bas. En revanche, le bleu n'est plus uni puisque des croix basques ont été ajoutées. Ce maillot porte aussi le tout nouveau logo de l'Aviron.

lire aussi

Votez pour les plus beaux maillots du Top 14

Adieu le bleu de l'historique club béglais. Cette saison, l'UBB sera entièrement bordeaux, du maillot aux chaussettes. Une tenue unie, qui oublie un peu le CABBG. Seul détail sur la tunique : le scapulaire, cher aux Girondins, dans un bordeaux un peu plus clair. Mais en ton sur ton, il est peu mis en valeur.

Du classique chez les Brivistes : maillot blanc, rayures noires. Mais cette année, les rayures ont un intrigant effet hachuré. Le col rond a laissé place à un col en V et les trois bandes d'Adidas ont été placées sur les épaules. Enfin, le maillot porte le nom de Christophe Lamaison, qui a marqué l'histoire du CAB à la fin des années 90 avec notamment le titre de champion d'Europe en 1997. Son nom est placé sur un côté du maillot, un peu noyé dans les sponsors.

Le CO veut faire coup double : célébrer les 30 ans du titre de 1993 et les dix ans de celui de 2013. Le nouveau maillot reprend ainsi les bandes blanches de 1993 sur le haut du maillot, avec également une (très) large bande sur les côtés, qui se prolonge sur le short. Un joli liseré a aussi été ajouté sur les manches et le bas du maillot, pour un effet vintage réussi.

Après les rayures la saison passée, le maillot jaune clermontois portera cette année une large bande bleue sur les épaules avec un « dégradé pixélisé » sur les épaules. Pas très moderne. Sur le devant du maillot, la chaîne de montagnes des Puys est très discrètement dessinée.

Avec son nouveau maillot, le Stade Rochelais rend hommage à sa ville. Les motifs, en nuance de gris et de jaune, sont les reflets des lumières de la ville sur l'eau du vieux port. Pas vraiment flagrant au premier coup d'oeil et pas très esthétique non plus, mais le maillot des Maritimes a un immense atout : sa nouvelle étoile de champion d'Europe. Intouchable.

Le maillot du LOU reprend les mêmes codes que l'année précédente : maillot noir, liseré rouge. Mais cette fois, le noir du maillot est recouvert de motifs sophistiqués. Il s'agit en fait d'un hommage aux canuts lyonnais, des ouvriers du tissu qui travaillaient la soie. Le club indique d'ailleurs que le nouveau maillot du LOU est « orné de soie ». Classe.

Pas de grand changement sur le maillot des champions de France montpelliérains. De petits (et discrets) motifs ont été ajoutés sur les côtés du maillot bleu historique. Ces petites mosaïques sont en fait un hommage à la fac de médecine de la ville, lieu historique puisque considérée comme la plus vieille université de médecine du monde. Sobre, peut-être trop.

Si les Palois se sont lâchés sur leur maillot de Seven, avec des vaches béarnaises jaunes et rouges, couleurs traditionnelles du blason du Béarn, ils n'ont pas fait de folie pour la tunique de Top 14. Vert traditionnel, liseré blanc sur le col et les manches. Simple et très basique.

Le traditionnel maillot bleu des Catalans évolue cette saison : il n'est plus uni, puisqu'une large place est donnée au dessin du massif du Canigou, très bien intégrée dans le design du maillot. Original.

Après plusieurs expérimentations qui n'avaient pas vraiment convaincu les supporters, retour au basique pour le Racing 92. Encore un maillot hommage, pour cette fois commémorer les 130 ans du « premier titre de champion de France de l'histoire de notre sport ». Col avec un subtil détail rose pâle, rayures ciel et blanc, avec un short bleu marine. À l'ancienne, et réussi.

Au moins, le Stade Français prend des risques. Le bleu disparaît et laisse toute la place au rose. Et pas n'importe lequel : du rose fluo. Les supporters seront assurés de ne pas passer inaperçus, ni la nuit, ni jamais. Pour le motif, le club parisien a choisi la Tour Eiffel, symbole qui ravira les touristes, dessinée par des pixels, là aussi surprenants. Les éclairs, désormais emblèmes historiques du club, restent présents. Sur les flancs, « Paname » est écrit en grosses lettres.

Maillot vintage pour le RCT, qui rend hommage au titre de 1992, avec le col blanc et les rayures noires caractéristiques sur le haut du maillot et les manches. Un petit air de l'OGC Nice. Contrairement à la saison dernière, les Varois porteront un short noir à domicile et des chaussettes rouges avec d'épaisses rayures noires. Un ensemble très réussi.

Maillot hommage aussi pour le Stade Toulousain, au titre de 1997. De ce maillot des années 90, Toulouse a gardé les bandes noires sur le haut du maillot, les manches asymétriques et le col. Mais cette fois, le col porte une étrange encoche à l'arrière. Et puis, avec ce nouveau maillot, les Rouge et Noir se sont transformés en rouge et gris. Pas vraiment les couleurs du club.