Maksim Tsigalko, le Ronaldo du geek

SO FOOT
·1 min de lecture

Toute personne ayant joué à L'entraîneur 2001-2002 ressent une certaine émotion à chaque évocation de son nom. Maksim Tsigalko a marqué l'histoire du jeu vidéo de football, ainsi que la vie des fans de Championship et Football Manager. Lionel Messi et ses 50 buts sur une saison en Liga ? Cristiano Ronaldo sur un rythme pour atteindre les 60 unités ? Maksim Tsigalko (ou Tsyhalka pour les russophones puristes et casse-couilles), s'offrait des saisons à 100 pions, toutes compétitions confondues. Un précurseur des joueurs hors normes comme peuvent l'être Messi et Ronaldo aujourd'hui, et surtout un symbole de la plus grande spécificité du jeu de Sports Interactive : transformer d'obscurs anonymes, qu'ils soient serbes, thaïlandais, biélorusses ou islandais, en machines de guerre capables de faire gagner la Ligue des champions à St-Brieuc. Dans le cas de Tsigalko, un petit bug bien utile permettait à la machine d'enfiler les buts comme les perles :… Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com