Malgré sa défaite, Lattes-Montpellier arrache sa qualification pour les play-offs de LFB

Sydney Wallace et le BLMA disputeront les quarts de finale. (A. Mounic/L'Équipe)

La saison régulière de Ligue féminine est terminée et on connaît les qualifiés pour les play-offs. Lattes-Montpellier a arraché son ticket malgré sa dernière défaite.

Battues par Bourges à domicile (80-69) samedi soir, les joueuses de Lattes-Montpellier ont tout de même obtenu le droit de disputer les play-offs de Ligue féminine grâce à la défaite de Saint-Amand en prolongation face à l'Asvel (76-74). Finaliste l'an dernier, le BLMA termine la saison régulière avec seulement neuf victoires pour 13 défaites et se contente de la dernière place qualificative. Conséquence directe, les Montpelliéraines seront opposées à Bourges, premier de la saison régulière avec un impressionnant bilan de 20 victoires pour 2 défaites.

lire aussi

Le classement final de la saison régulière de Ligue féminine

Basket Landes, une défaite pour finir

Lauréates de la Coupe de France le week-end dernier, les joueuses de Basket Landes ont fini la saison régulière avec une défaite face à Villeneuve-d'Ascq (85-80) et terminent à la quatrième place. Elles auront cependant l'avantage du terrain face à Charleville-Mézières en quarts de finale. Mais cette quatrième place les met dans la même moitié de tableau que Bourges et on pourrait avoir en demi-finales un remake de la finale de Coupe de France.

lire aussi

Le tableau des play-offs de Ligue féminine

Deuxième, Villeneuve-d'Ascq défiera Angers alors que l'Asvel aura les faveurs des pronostics face à La Roche-sur-Yon.

Les matches aller des quarts de finale se joueront le samedi 7 mai et le retour se tiendra le 10 mai. Le 7 mai verra également le début des play-down avec Landerneau-Saint-Amand et Charnay-Tarbes.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles