Malgré l'élimination de la France, Harmony Tan gardera un bon souvenir de sa première sélection

·2 min de lecture

Surclassée par Camila Giorgi (6-2, 6-0) dans le troisième match face à l'Italie, qui a scellé la défaite de la France en Billie Jean King Cup, Harmony Tan espère que cette expérience lui sera profitable à l'avenir.

« Qu'est-ce qui restera de votre premier match en Billie Jean King Cup, malgré le résultat ?

C'est toujours un bon souvenir d'être appelée en équipe de France, et encore plus de pouvoir jouer. Je pense que c'est une expérience qui sera profitable pour les prochaines sélections, s'il y en a. Mais je suis très contente d'avoir porté le maillot de l'équipe de France.

lire aussi

/

L'Italie élimine la France

Premier match et déjà un match décisif. Dans quel état d'esprit étiez-vous entre l'annonce du capitaine et votre entrée sur le court ?
Vendredi soir, j'étais très contente quand il m'a annoncé que j'allais jouer. Il m'avait déjà dit qu'Alizé (Cornet) avait une petite gêne et qu'il allait appeler soit Kristina (Mladenovic), soit moi. Avant d'entrer sur le court, j'étais bien. Un peu stressée, mais bien. Je savais que j'allais donner le meilleur de moi-même. Je ne dirais pas que c'était comme n'importe quel autre jour de match, car il y a la pression particulière de jouer pour la France, mais c'était une pression gérable. Mais oui, jouer pour la France, ça reste autre chose.

« Face à elle, ce sont des petites portes, mais il faut savoir les ouvrir »

Sur ce match, il y a deux premiers jeux où on sent que votre balle ne l'avantage pas, qu'elle n'arrive pas à s'appuyer dessus. Mais derrière elle monte sacrément en puissance...
C'est ça. Au début, il fallait que je serre un peu plus le jeu. J'ai eu des occasions. Face à elle, ce sont des petites portes, mais il faut savoir les ouvrir. Cela aurait été intéressant de voir comment elle aurait réagi en étant plus largement menée. Mais elle a très bien joué et bravo à elle.

Est-ce que vous avez des regrets sur un domaine particulier ?
Au niveau du service, oui. J'aurais voulu mieux servir car je n'ai pas passé beaucoup de premières. Après, elle a pris la balle tôt, elle jouait rapide et ça ne m'a pas laissé le temps de faire beaucoup de choses. C'est là-dessus, face à ce genre de filles, qu'il faut encore progresser. »

lire aussi

/

Toute l'actualité de la Billie Jean King Cup

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles