Malgré l'élimination prématurée de l'Allemagne de la Coupe du monde, Hansi Flick ne démissionnera pas

Hansi Flick console ses joueurs après leur élimination de la Coupe du monde. (N. Luttiau/L'Équipe)

Troisième du groupe E, l'Allemagne a été éliminée de la Coupe du monde à l'issue de la phase de groupes. Mais son sélectionneur Hansi Flick a assuré qu'il ne comptait pas démissionner.

Le sélectionneur de l'Allemagne Hansi Flick n'envisage pas de démissionner malgré l'élimination de son équipe dès la phase de groupes de la Coupe du monde 2022. Il a toutefois déclaré à la chaîne de télévision ARD que cette décision « ne dépendra pas de (lui) ». « Travailler avec cette équipe me motive, a ajouté l'ancien entraîneur du Bayern Munich. Mais après ce match, ce n'est pas le moment de parler de la suite. Je m'amuse, nous avons une bonne équipe et de bons joueurs qui arrivent. Cela ne dépendra pas de moi. »

Ce jeudi, l'Allemagne, battu par le Japon (1-2) puis tenu en échec par l'Espagne (1-1), a surclassé le Costa Rica (4-2). Mais cela n'a pas suffi à décrocher un billet pour les 8es. Flick, qui promet une « analyse très rapide » des raisons de cet échec, a reconnu une déception « énorme ». « Mon équipe et moi-même avons fait du bon travail, nous avons bien préparé la sélection », s'est-il défendu.

Focus sur la jeunessePour la 2e fois consécutive, l'Allemagne quitte la Coupe du monde à l'issue du premier tour. « Pendant la première période, on n'a hélas pas été capable de creuser l'écart, a analysé Flick concernant la rencontre face au Costa Rica. On a eu beaucoup d'occasions mais on en a raté plusieurs. Si on regarde nos matches et notre total de buts (6), c'est de notre faute. Je suis convaincu qu'on a eu suffisamment d'occasions contre l'Espagne et le Japon mais il fallait les convertir [...] et il y a aussi eu beaucoup d'erreurs individuelles. »

lire aussi : Les tops-flops de Costa Rica-Allemagne : Campbell y a cru, Müller a encore déçu

Flick a également assuré que lui et l'équipe « peuvent s'en remettre facilement » mais qu'il était « trop tôt encore » pour parler de l'Euro 2024, qui doit se tenir en Allemagne. « Après cette élimination, il faut évaluer ce qu'on a fait ici et aller dans une autre direction », a-t-il poursuivi, appelant à « se concentrer sur la formation de la jeune génération » en Allemagne.

lire aussi : Classement et résultats du Groupe E