Mamadou Sakho vise la Coupe du monde, avec "toujours la même envie"

RMC Sport
Redevenu un joueur de foot avec Crystal Palace, Mamadou Sakho (27 ans) a retrouvé le terrain et l’ambition. Au micro de Téléfoot, le défenseur international (28 sélections, 2 buts), a confié sa volonté de regagner sa place en équipe de France, avec la Coupe du monde 2018 en ligne de mire.   

Mamadou Sakho vise la Coupe du monde, avec "toujours la même envie"

Redevenu un joueur de foot avec Crystal Palace, Mamadou Sakho (27 ans) a retrouvé le terrain et l’ambition. Au micro de Téléfoot, le défenseur international (28 sélections, 2 buts), a confié sa volonté de regagner sa place en équipe de France, avec la Coupe du monde 2018 en ligne de mire.   

Son arrivée a coïncidé avec la renaissance de Crystal Palace, englué dans la zone rouge depuis le début de saison. Depuis que Mamadou Sakho a pris ses quartiers dans l’axe de la défense fin février, le club londonien a enchainé quatre succès, dont une magnifique victoire à Chelsea (1-2), où l’ancien Parisien s’est montré phénoménal. La série s’est achevée mercredi à Southampton (3-1). Mais cela n’altère en rien la dynamique.

Après des mois de purgatoire à Liverpool, Sakho est bien de retour. Avec des ambitions intactes, à commencer par l’équipe de France et le Coupe du monde 2018, pour celui qui, à quelques semaines près, a manqué l’Euro 2016 en raison d’un contrôle positif à un brûleur de graisse. Il fut ensuite blanchi par l’UEFA, mais trop tard.

A lire aussi >> Le Vestiaire: "Quand je vois Mamadou Sakho courir, je me demande quand il va tomber" s'amuse Manu Petit

« Il y a eu de l’incompréhension, de la colère »

Cet Euro manqué, l’homme du barrage pour la Coupe du monde 2014, face à l’Ukraine, reconnait avoir eu du mal à le digérer. « Il y a eu de l’incompréhension, de la colère. J’ai énormément bossé, raconte Sakho. Je me suis dit ensuite "c’est la vie". Je voyais ma femme pleurer pendant trois, quatre jours, elle me disait : "Mamad’ c’est injuste, je te vois bosser tous les matins". »

Malgré une concurrence toujours plus dense,...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi