Mancini : L'Angleterre lui a tant appris

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

À 36 ans et après 19 ans de carrière au pays, Roberto Mancini prend une drôle de décision. Nommé second adjoint de Sven-Göran Eriksson sur le banc de la Lazio, dans l'optique de devenir entraîneur numéro 1 dans quelques années, le natif de Jesi prend un virage à 360 degrés et rechausse les crampons à Leicester en janvier 2001. Un choix surprenant à l'époque, surtout que l'ancien joueur de la Lazio et de la Samp ne disputera que cinq petites rencontres avec les Foxes, incapable de tenir un match entier, les guiboles flageolantes.

Si son passage est loin d'être une réussite sur le plan sportif, l'opération de communication a fonctionné à merveille, surtout auprès de son ancien coach. "Roberto sait qu'il a 36 ans et que je recherche ses connaissances en football, pas ses jambes, admettait Peter Taylor à l'époque. Il comprend également que son rôle sera d'aider à attirer les jeunes joueurs et de transmettre…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles