Manifestations anti-Covid: Pékin persiste dans ses mesures et dénonce des «forces» malveillantes

REUTERS - THOMAS PETER

À Pékin et Shanghai, le calme est revenu lundi 28 novembre, et le régime communiste met en place sa riposte. Pour le pouvoir central, il n'y a aucun lien entre les manifestations spontanées observées dans plusieurs villes et les mesures sanitaires «zéro Covid» en place depuis près de trois ans.

Ce lundi, pas un mot ou presque sur les manifestations de la veille dans les journaux chinois, rapporte notre correspondant à Pékin Stéphane Lagarde. Même attitude observée chez le porte-parole du ministère des Affaires étrangères. La diplomatie chinoise laisse simplement entendre, comme les autorités de la capitale du Xinjiang ce week-end, qu’il n’y a aucun lien entre les mesures sanitaires zéro-Covid et l’incendie d’Urumqi, qui a fait dix victimes jeudi dernier. Pékin a renouvelé sa confiance quant à la « réussite » de son modèle sanitaire.

À lire aussi: À la Une: le régime chinois défié par des manifestations historiques contre «le zéro covid»

À lire aussi: À la Une: la Chine est-elle au bord de l’explosion ?


Lire la suite sur RFI