Le Mans s'impose sur le parquet de l'Asvel et dépasse Villeurbanne au classement

Nando De Colo et l'Asvel sont septièmes du Championnat après la phase aller. (A. Martin/L'Équipe)

L'Asvel a chuté à domicile lundi soir lors du dernier match de la 17e journée de Betclic Élite face au Mans (91-95). Emmenés par Matt Morgan, les Sarthois en profitent pour rejoindre Bourg-en-Bresse à la cinquième place alors que Villeurbanne est désormais septième.

Champion de France en juin au bout d'une finale haletante contre Monaco, l'Asvel avait gagné le droit de disputer le match 5 décisif à domicile en terminant leader de la saison régulière. Mais cette saison, Villeurbanne boucle la phase aller loin des sommets.

Battus par Le Mans lundi soir à domicile (91-95), T.J. Parker et ses joueurs chutent à la septième place de Betclic Élite, dépassés par leur bourreau du soir qui grimpe au cinquième rang. Ils comptent déjà cinq victoires de retard sur Monaco, leader, et quatre sur Boulogne-Levallois.

lire aussi : Le classement de Betclic Élite

Kajami-Keane sort de sa boîteÀ l'Astroballe, les Sarthois ont arraché la victoire au bout d'un dernier quart-temps maîtrisé dans le sillage de Kaza Kajami-Keane. Le meneur canadien a signé le meilleur match de sa saison (22 points, 6 passes) et lancé plusieurs actions décisives. Ancien joueur des Raptors 905 en G-League, Kajami-Keane a trouvé la cible derrière l'arc pour redonner de l'air au MSB et éteindre un temps-fort rhodanien à trois minutes du terme (82-87, 36e).

Puis, il a inscrit le dernier panier manceau sur un drive précédé d'un joli crossover (85-91, 39e). En réussite, le Canadien a même failli inscrire le tir de la soirée, de son camp, pour conclure le troisième quart-temps, mais le ballon avait quitté ses mains juste après le buzzer (67-71, 30e). Meilleur scoreur de l'équipe entraînée par Elric Delord, Matt Morgan s'est mué en lieutenant de luxe (21 points) et a inscrit les derniers lancers francs de la partie.

Battue pour la sixième fois d'affilée toutes compétitions confondues, l'Asvel s'est encore réveillée trop tard lundi soir. Amine Noua (16 points) et Retin Obasohan (15) ont entretenu l'espoir d'un hold-up en toute fin de match. En vain. Nando De Colo (12 points, 6 passes) et Youssoupha Fall (11 points, 11 rebonds), leaders de l'escouade rhodaniennes, ont traversé le « money-time » sans peser. L'arrivée de Dee Bost, officialisée avant le coup d'envoi, offrira un peu de sang neuf à T.J. Parker pour attaquer la phase retour et préparer la Leaders Cup (17 - 19 février), premier titre mis en jeu cette saison.