Manuel Valls : fini l’Espagne ? “Je veux rééquilibrer ma vie pour des raisons personnelles vers Paris”

·1 min de lecture

Deux ans après son départ pour Barcelone, Manuel Valls fait son retour en France. L'ancien Premier ministre était notamment présent à l'hommage national rendu à Samuel Paty ce mercredi 21 octobre devant la Sorbonne et refait son apparition dans les médias de l'Hexagone. Ce samedi 24 octobre, il clarifie sa situation dans les colonnes du Parisien.

"Je veux rééquilibrer ma vie pour des raisons personnelles vers Paris", confie le Franco-espagnol, dont les quatre enfants vivent dans la capitale avec leur mère Anne Gravoin. Ce come-back, alors que LREM traverse une crise, que la France a subi deux attentats depuis la rentrée et qu'Emmanuel Macron se prépare à l'échéance de 2022, met la puce à l'oreille de la sphère politique française. Derrière les "raisons personnelles" de Manuel Valls ne se cacherait-il pas l'envie de retrouver des fonctions officielles en France ?

Dans le quotidien, celui qui travaille désormais comme conseiller municipal de Barcelone affirme vouloir continuer à vivre entre l'Espagne, qu'il a rejointe en septembre 2018, et la France. "J’aime ce double engagement : à Barcelone comme conseiller municipal, et à Paris dans le débat politique français, confie-t-il. Le plus probable, c’est donc pour moi de continuer à mener cette vie sur les deux fronts." Et sa femme Susana Gallardo, qu'il a épousée en septembre 2019, le suit dans ses aventures binationales. Le média espagnol La Vanguardia, cité par Le Parisien, rapporte ce vendredi 23 octobre que le couple a fait l'acquisition (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Audrey Pulvar, "une femme noire" en politique : "Je n’ai jamais voulu en faire un argument" !
Laeticia Hallyday et Pascal se séparent : pourquoi c’est un coup dur pour Jade et Joy
Le saviez-vous ? Marion Maréchal a fait la une des tabloïds italiens
Emmanuel Macron : découvrez les salaires des collaborateurs des ministres
“Il attendait la mort” : Jacques Martin, sa triste fin de vie