Maradona, une nuit d'angoisse avant le soulagement

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

"Merci ! Merci ! Merci !" Au diable la distance sociale. Gabriel, maillot de l'Argentine 1986 floqué du 10, ne peut s'empêcher d'enlacer l'homme en blouse médicale en train de remonter les marches de l'entrée de la clinique Olivos. Il est 23h20. Ce médecin est le nouveau héros national : Leopoldo Luque, un brun de 38 ans à la barbe bien taillée. Tout un pays était suspendu à son bistouri ce mardi soir. Comment ne pas trembler, ne serait-ce qu'un petit peu, au moment d'ouvrir le crâne de Diego Armando Maradona, opéré en urgence pour un hématome sous-dural au cerveau ? Après près d'une heure vingt d'intervention, le neurochirurgien met fin à l'angoisse générale : "Tout s'est bien passé !" Cris de joie et chants des fans du Diez au milieu de la meute de journalistes et caméramans agglutinés devant l'hôpital situé au nord de Buenos Aires. "On a pu évacuer l'œdème. Diego a bien toléré la chirurgie.…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles