Marc Márquez choisit de repousser son retour à 2021

Léna Buffa
·3 min de lecture

La convalescence de a été prolongée de semaine en semaine ces derniers mois, au gré des informations distillées par Honda, entretenant l'espoir que le pilote espagnol pourrait faire une apparition avant la conclusion du championnat. Finalement, il n'en sera rien : l'équipe du #93 annonce ce mardi qu'il manquera les deux prochains Grands Prix, derniers rendez-vous de cette saison intégralement gâchée par sa chute de Jerez.

"Alors qu'il poursuit son rétablissement, Marc Márquez et le team Repsol Honda confirment qu'il ne participera pas au reste de la saison MotoGP 2020 et qu'il vise un retour à la compétition en 2021", indique un communiqué de presse de Repsol Honda. "Marc Márquez, qui travaille sur son programme de récupération et suit la progression de son bras, a choisi en collaboration avec Honda, son équipe et de nombreux experts médicaux, de repousser officiellement son retour à la compétition jusqu'en 2021."

Stefan Bradl, qui remplace le champion espagnol depuis l'été, avait déjà anticipé dès le mois dernier qu'il poursuivrait son intérim jusqu'au Portugal, information toutefois démentie à l'époque par Honda. Le week-end dernier, à nouveau, Alberto Puig s'était refusé de fournir la moindre clarification quant à la date de retour de son champion lorsqu'il a été interrogé sur le sujet par Canal+. "La blessure a été, disons, plus complexe que ce à quoi nous nous attendions et sa récupération aussi, c'est donc difficile à dire pour le moment", avait fait savoir le team manager Repsol Honda. "Ce qui est important, c'est que quand Marc sera de retour sur la moto, il soit en forme, particulièrement en ce qui concerne sa blessure. Ensuite, il faudra qu'il gère."

L'officialisation de son absence pour les deux dernières manches du championnat met désormais un point final à une saison que Márquez avait entamée par une course folle à Jerez, alors qu'une sortie de piste l'avait poussé à remonter le peloton à un rythme endiablé. Reparti de la 16e place, il était en passe de s'emparer de la deuxième position lorsqu'une violente chute avait mis un terme brutal à son exploit, dans une portion du circuit déjà célèbre pour avoir mis un terme à la carrière d'un certain Mick Doohan.

Lire aussi :

Doohan "coupable" de la même volonté de retour rapide que Márquez

Dans le cas de Márquez, la fracture de l'humérus droit avec laquelle il s'est relevé semblait consentir un retour rapide, et dès le week-end suivant il était en effet en piste, quatre jours seulement après avoir été opéré. L'Espagnol a toutefois rapidement renoncé à ce deuxième Grand Prix afin de se donner plus de temps pour récupérer, s'étant trouvé en difficulté lorsqu'il a repris le guidon de sa RC213V. Quelques jours plus tard, cependant, un geste de la vie quotidienne a vu la plaque posée sur sa fracture céder, et c'était alors le début d'une attente bien plus longue, après une seconde opération.

Fin août, Honda a fait savoir que son pilote devrait encore observer deux à trois mois d'arrêt, ce qui laissait une petite chance de le voir reprendre la compétition en fin de championnat, sous réserve que sa récupération suive le plan espéré. Finalement, le verdict est désormais tombé : Márquez devra attendre la saison prochaine pour reprendre la compétition.

Cela lui laisse encore trois mois avant de reprendre le guidon de sa machine, et plus de quatre mois avant la première course. Le MotoGP a en effet annoncé ces derniers jours son agenda pour 2021, avec de premiers tests prévus à partir du 14 février à Sepang, puis un premier Grand Prix fixé pour le moment du 26 au 28 mars au Qatar. Un programme qui reste toutefois provisoire, sous réserve de l'évolution de la crise sanitaire.

Lire aussi :

Le MotoGP dévoile son calendrier 2021 provisoire Le calendrier des essais de pré-saison dévoilé