Avec Marcelo, Lyon retrouve du poids sur les coups de pied arrêtés

SO FOOT
·1 min de lecture

83e minute, 0-4 au tableau d'affichage. Dans la surface stéphanoise, Marcelo pose ses doigts sur les tempes de Tino Kadewere, comme pour l'inciter à rester concentré malgré l'ampleur du score. Les deux hommes, avec leur doublé respectif, ont déjà marqué ce 122e derby de l'histoire, mais le défenseur en veut plus. Et si c'est Bouanga qui plantera le dernier clou du cercueil stéphanois en prolongeant le coup franc de Memphis sur le 0-5, l'attitude du Brésilien est symbolique du sérieux et du métier des Lyonnais ce dimanche à Geoffroy-Guichard. Mais aussi d'une aisance retrouvée dans l'exercice des coups de pied arrêtés.

Coups de pied arrêtés décalés


En effet, quatre des cinq buts rhodaniens sont venus de ces phases (un corner, trois coups francs excentrés) et deux ont été coupés par le front…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com