Marciano, Trauner, Kökçü, Dessers : quatre joueurs du Feyenoord Rotterdam à suivre face à l'OM

Ofir Marciano, Gernot Trauner, Orkun Kökçü et Cyriel Dessers. (Presse Sports)

Ofir Marciano, Gernot Trauner, Orkun Kökçü, Cyriel Dessers sont quatre des joueurs du Feyenoord Rotterdam dont l'OM doit se méfier ce jeudi soir (21 heures), en demi-finales aller de la Ligue Europa Conférence.

Ofir Marciano, la doublure

Gardien israélien, 32 ans
Habituel numéro 2, l'international israélien se retrouve en première ligne depuis début mars et la blessure à un pied de Justin Bijlow. Preuve de la confiance limitée portée en lui par ses dirigeants, ils ont cherché à recruter un joker au poste quand ils ont eu confirmation que Bijlow ne reviendrait pas d'ici à la fin de saison. Ils n'ont finalement pas trouvé mieux que le Roumain Valentin Cojocaru (qui évoluait en Ukraine) et confié le but à Marciano. Ce dernier n'a pas convaincu. Hésitant dans ses sorties, douteux sur ses appréciations, il a signé plusieurs erreurs comme lors de la défaite contre l'Ajax (2-3, le 20 mars).

lire aussi
Suivez Feyenoord-OM en direct commenté

Gernot Trauner, le patron

Défenseur autrichien, 30 ans
Recruté l'été dernier en provenance du LASK Linz (D1 autrichienne), l'Autrichien, alors inconnu aux Pays-Bas, qui vit à 30 ans sa première expérience à l'étranger, suscitait pas mal d'interrogations. Au bout du compte, il s'est tout de suite installé comme un homme de base de la défense du Feyenoord. Hors blessure, il n'a manqué aucun match de la saison. Un vrai roc. Il a stabilisé l'arrière-garde, sa lecture de jeu étant essentielle pour gérer la profondeur et permettre au bloc de se positionner aussi haut que le souhaite l'entraîneur Arne Slot.

lire aussi
La fiche du Feyenoord Rotterdam

Orkun Kökçü, la pépite

Milieu turc, 21 ans
À 21 ans, ce milieu box to box formé au Feyenoord sait tout (bien) faire, au point d'être indéboulonnable dans l'entrejeu depuis deux ans. Numéro 10 de formation, il est aussi à l'aise à la récupération qu'avec le ballon, comme en témoignent ses 7 buts et 8 passes décisives cette saison en Championnat. International néerlandais chez les jeunes, il a été récupéré par la sélection turque - pays de son père - où il compte déjà 14 capes. Il est suivi de près par plusieurs cadors de Premier League. Ne pas s'arrêter à sa passe en retrait ratée contre le Slavia Prague en quarts de finale retour (3-1, aller : 3-3) : il est une valeur sûre.

Cyriel Dessers, le super sub

Attaquant nigérian, 27 ans
Si le meilleur buteur du Feyenoord cette saison est l'ailier colombien Luis Sinisterra (22 réalisations toutes compétitions confondues), cet avant-centre belgo-nigérian est le « Monsieur Plus » du club en Ligue Europa Conférence, où il reste sur 8 buts et 2 passes décisives lors des 7 derniers matches. Arrivé en prêt à la fin du mercato l'été dernier en provenance de Genk, où il n'avait pas convaincu, il s'est tout de suite illustré dans un rôle de « super sub ». Il n'est pas l'attaquant le plus racé ni le plus régulier mais c'est un joueur d'instinct, capable par périodes de belles choses (co-meilleur buteur d'Eredivisie en 2019-2020).

Cette vidéo pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles