Marco De Marchi : "Arnhem, c'était mon coin de paradis"

SO FOOT

Déjà en 1993, vous aviez effectué un choix de carrière particulier.

Oui, je venais de remporter la Coupe de l'UEFA avec la Juve et j'avais décidé de rejoindre Bologne en Serie C1, à vingt-six ans. Je pense être le seul au monde à avoir fait ça. C'était un retour dans ma première équipe pro qui venait de faire faillite, la direction voulait compter sur quelqu'un qui avait une certaine image. De gregario de la Juve, je devenais capitaine de Bologne et protagoniste d'une double promotion. En mai, je soulevais la coupe avec Vialli, Baggio et cie, et en septembre je jouais sur les terrains de Palazzolo et Leffe dont je n'avais jamais entendu parler.


Vous avez sacrifié votre carrière, non ?

Bien sûr, je sais que c'est difficile à comprendre, mais seul le cœur amène à prendre une telle décision. J'avais eu des offres d'autres équipes de Serie A, mais je voulais…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages