Marco Odermatt remporte le super-G de Lake Louise, Matthieu Bailet 5e

Marco Odermatt était le plus fort à Lake Louise dimanche. (C. Pallot)

Le Suisse Marco Odermatt a conforté sa place de leader de la Coupe du monde en s'imposant dimanche sur le super-G de Lake Louise, devant Aleksander Aamodt Kilde et Matthias Mayer. Meilleur Français, Matthieu Bailet a pris la 5e place.

Il ne laisse que des miettes à la concurrence. Vainqueur du géant de Sölden mi-octobre, troisième de la descente de Lake Louise samedi, Marco Odermatt a remporté dimanche le super-G disputé dans la station canadienne. C'est la 5e victoire du prodige suisse dans la spécialité, et la 13e de sa carrière en Coupe du monde, dont il est le tenant du gros globe.

Particulièrement impressionnant, le Suisse a laissé le Norvégien Aleksander Aamodt Kilde, vainqueur samedi, à 37 centièmes, et l'Autrichien Matthias Mayer à 70 centièmes. Il conforte sa place de leader au classement général, et visera le week-end prochain à Beaver Creek sa première victoire en descente, de plus en plus plausible au vu de sa forme et de sa confiance actuelles.

lire aussi : Wendy Holdener et Anna Swenn Larsson gagnent ex aequo le slalom de Killington

Quinzième samedi de la descente, Matthieu Bailet a confirmé dimanche qu'il avait déjà pris ses marques avec son nouveau matériel. Auteur d'une excellente première partie de course, le Niçois a commis deux erreurs dans la deuxième qui l'ont empêché de faire encore mieux que sa très honorable 5e place (+1''16e). Belle performance aussi pour Nils Allègre, 8e (+1''28), qui avait eu une préparation perturbée ces derniers mois (opérations au tibia et au pouce).

Décevant 20e du géant de Sölden et 40e samedi en descente, Alexis Pinturault a lui aussi réussi une bonne manche sur ce super-G, malgré quelques hésitations en fin de tracé. Au final, le skieur de Courchevel prend la 12e place (+1''39). Johan Clarey, 6e en descente, a signé une très belle fin de course et termine 16e (+1''61) en dépit de son dossard 38.

Lourde chute de Mauro CaviezelCyprien Sarrazin, dossard 36, a perdu son ski droit après 13 secondes de course sur une petite bosse et a terminé sa trajectoire dans les filets à haute vitesse. Il a heureusement pu se relever assez rapidement.

Parti avec le dossard 8, le Suisse Mauro Caviezel (34 ans) avait lui été victime d'une très lourde chute, sa tête venant taper la neige, ce qui lui a fait brièvement perdre connaissance. Cet incident a nécessité une interruption de la course d'un quart d'heure. Le Suisse a pu se relever, le visage très tuméfié, avant d'être évacué. Le reverra-t-on en compétition ?

lire aussi : Le classement du Super-G de Lake Louise (H)

En janvier 2021, il avait été victime d'une commotion cérébrale à l'entraînement à Garmisch-Partenkirchen, et après un bref retour lors des Mondiaux de Cortina, de gros problèmes de vision l'avaient ensuite contraint à rester éloigné du circuit jusqu'à ces dernières semaines. Vainqueur du globe de super-G en 2020, médaillé de bronze en combiné aux Mondiaux 2017 à Saint-Moritz, Caviezel compte une victoire en Coupe du monde, en super-G à Val d'Isère en 2020.

lire aussi : Le classement général (H)