Marie-Eve Gahié, championne d'Europe en - 70 kg : « Merci mon Dieu ! »

Championne du monde en 2019, Marie-Eve Gahié a remporté son premier titre européen, ce samedi à Sofia, en battant en finale la tenante du titre des -70 kg, la Néerlandaise Sanne van Djike. Margaux Pinot a terminé 3e. Gahié a vécu une journée difficile.

« Quel est ce sentiment après cette victoire nette en finale des -70 kg contre la Néerlandaise Van Dijke, tenante du titre et médaillée de bronze aux derniers JO ?
Je rends gloire à Dieu, sans lui je n'aurais pas pu. Il fallait s'accrocher (elle se met à pleurer). Je voudrais vraiment dédier cette médaille à Nicolas (Chilard) qui s'est blessé (et donc forfait sur cet Euro), à Audrey Tcheuméo, à Astride (Gneto), à Mélanie Clément, à toutes les filles. Vous savez comme la sélection était compliquée. Cette médaille c'est pour eux tous, parce qu'on est une vraie équipe. Elles méritaient d'être là, elles auraient pu être championnes d'Europe aussi. Voilà, les filles c'est aussi pour vous. Merci mon Dieu, c'était une journée vraiment difficile, je suis vraiment trop contente.

Jusqu'à la demi-finale vous étiez pataude, en finale on a vu une autre Marie-Eve, offensive avec cet ippon seoi-nage après deux minutes de combat validé d'un waza-ari...
C'est une finale. Une finale on veut gagner plus que l'autre. On se doit d'avoir le meilleur comportement. On veut gagner.

En quarts de finale vous avez battu Margaux Pinot (aux pénalités), qu'est-ce qui a fait la différence ?
On s'est toutes les deux battues comme des championnes, comme elle l'est aussi. Ce qui fait la différence, franchement je ne sais pas. Mais félicitations à Margaux (3e) aussi.

Même si c'était dur aujourd'hui pour vous, on vous a vu vous accrocher, respecter les plans et s'il n'y a pas ippon, ce n'est pas grave, on va finir par y arriver.
Ça fait tellement longtemps que je dis que je vais travailler dessus. Je suis contente de voir un peu de résultat. J'espère que je vais continuer. Après si je gagne shido (pénalité), je prends. Mais je vais continuer ce chemin.

« C'est un beau début sur ce chemin vers Paris. Je prends ce titre et cette étape aussi »

Faire des mouvements d'épaule, c'est nouveau pour une grande comme vous (seoi-nage)...
Non ce n'est pas nouveau j'en ai fait quand j'étais jeune senior. Là, j'ai un peu plus l'occasion donc je le fais.

Que représente ce premier titre européen quand on a déjà été championne du monde ?
Ça représente énormément. C'est un pas. Il y a les Championnats d'Europe, du Monde tous les ans et les JO tous les quatre ans, c'est un beau début sur ce chemin vers Paris. Je prends ce titre et cette étape aussi.

À propos des JO à Paris, reprenez-vous un peu la main avec ce titre par rapport à Margaux Pinot qui vous avait devancée pour les JO à Tokyo ?
Étape par étape. Voilà. »

lire aussi

Le tableau des -70 kg

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles