Mario Gomez fustige l'assistance vidéo: "C'est vraiment de la m..."

Un pourfendeur de plus de l'assistance vidéo à l'arbitrage. Particulièrement agacé de s'être vu refuser son sixième but en trois matchs de deuxième division allemande avec le VfB Stuttgart, l'attaquant allemand Mario Gomez (34 ans) a vilipendé les arbitres et l'utilisation du VAR pour juger les situations de hors-jeu.

"C'est la sixième fois et c'est seulement une question de centimètres. (...) Les buteurs comme moi, qui dépendent des passes et des centres à la limite du hors jeu, sommes vraiment pénalisés par le VAR", a fustigé le renard des surfaces, dans des propos accordés lundi à Sky Sport après le match nul de Stuttgart à Darmstadt (1-1).

Une "vengeance" des arbitres

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"Maintenant, nous devons acheter des Messi qui dribblent avec le ballon depuis le milieu de terrain pour marquer des buts", a déploré l'ancien international allemand, qui s'est ensuite lâché pour exprimer toute sa frustration.

"C'est vraiment de la m***, a-t-il ajouté. C'est peut-être la vengeance de ces arbitres assis dans un sous-sol, pour les avoir agacés pendant vingt ans sur les terrains. Je fais partie de ceux qui embêtent les arbitres. C'est peut-être une explication".

Début décembre, le président de l'UEFA a proposé d'introduire une tolérance de dix à vingt centimètres sur les hors-jeu analysés à la vidéo. "Si vous avez un nez un peu trop long, vous êtes en position de hors-jeu ces jours-ci", avait notamment plaisanté Aleksandr Ceferin, sans qu'il n'y...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi