Marion Sicot un an après ses aveux de dopage : "La Marion d'aujourd'hui est bien plus forte"

Thierry Vildary
·1 min de lecture

Quand elle décroche le téléphone, elle descend juste de son home-trainer. Une heure trente, en plus de la natation et de la course à pieds. "J’aime les défis et le sport mais maintenant je prends la vie différemment. Avant j’étais un peu renfermée, c’était vélo, vélo. La Marion cycliste prenait le pas sur la Marion femme. Maintenant je suis plus ouverte. Le vélo est toujours une passion mais plus à l’excès. Je vois la vie différemment, cette histoire m’a fait grandir".

Toujours avec des fourmis dans les jambes. Marion Sicot prépare son retour officiel dans le sport cet été après deux ans de suspension pour dopage. Le triathlon Ironman d’Embrun (Ironwoman en l’occurrence) en août et, en juillet, un défi plus personnel, un record du monde de dénivelé, 14 fois l’Alpe d’Huez, pour établir une nouvelle référence du genre, le 19 juillet exactement, ce sera pile deux ans après l’annonce de son contrôle positif à l’EPO. Le retour au cyclisme ce sera pour 2022, "quand je serai prête à affronter les critiques qui ne manqueront pas d’arriver".

8 mars 2020, après dix-huit mois de dénégations, elle avoue tout en direct devant trois millions de téléspectateurs dans Stade 2. "Le passage...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi