Maro Itoje (Angleterre) deuxième-ligne face à la Nouvelle-Zélande

Maro Itoje face au Japon le week-end dernier. (I. Chiba/Presse Sports)

Titulaire en troisième ligne lors des deux premiers tests du quinze de la Rose cet automne, le joueur anglais portera le numéro 4 face aux All Blacks samedi (18h30).

Pour ce match contre la Nouvelle-Zélande (samedi 18h30 à Twickenham) dont « les joueurs se souviendront longtemps », Eddie Jones a décidé d'aligner une équipe expérimentée. Par rapport au quinze victorieux du Japon (52-13), la semaine dernière, il a apporté trois changements. Billy Vunipola, qui était remplaçant, retrouve sa place de titulaire en troisième ligne et pousse Maro Itoje à l'étage inférieur. Depuis le début de cette tournée automnale, Itoje avait pourtant toujours évolué avec le numéro 6 dans le dos. Eddie Jones cesse donc les tests pour ce choc afin de retrouver des certitudes avec une deuxième ligne solide avec Itoje et Hill. Présents au coup d'envoi contre le Japon, Simmonds et Curry le seront à nouveau samedi.

Pas de changement en première ligne avec la titularisation des piliers Sinckler et Genge, et de Cowan-Dickie... Durant la semaine, la presse anglaise s'est beaucoup questionnée sur l'opportunité de placer Marcus Smith sur le banc, de le transformer en « impact player » et de laisser l'ouverture à Owen Farrell, qui rentrera dans l'histoire du rugby anglais en fêtant sa 100e sélection. Eddie Jones a décidé d'aligner à nouveau le duo qui sera alimenté en ballons par Jack Van Poortvliet, le demi de mêlée de Leicester, préféré à son coéquipier en club, Ben Youngs. C'est la première fois depuis le début de sa jeune carrière que le demi de mêlée va enchaîner deux rencontres internationales.

lire aussi : Calendrier des tests internationaux de novembre

Forfait à cause d'une blessure à la cheville, Joe Cokanasiga, qui était ailier contre l'Argentine et le Japon, sera remplacé par Jack Nowell, l'autre aile étant occupée par Jonny May. À l'arrière, aucune surprise avec la titularisation de Freddie Steward, excellent contre le Japon et très attendu pour ce choc du mois de novembre, entre deux nations qui ne sont plus croisées depuis quatre ans et la demi-finale de la dernière Coupe du monde (2019), qui avait vu le quinze de la Rose s'imposer (19-7).