Maro Itoje ne chantera plus « Swing Low, Sweet Chariot »

Maro Itoje, deuxième-ligne du XV de la Rose. (B. Cremel/L'Équipe)

Le deuxième-ligne international anglais Maro Itoje a annoncé qu'il ne chanterait plus la chanson « Swing Low, Sweet Chariot » maintenant qu'il sait dans quel contexte elle a été conçue.

Maro Itoje, l'iconique deuxième-ligne du XV de la Rose, a indiqué qu'il ne chanterait plus la chanson Swing Low, Sweet Chariot que les supporters reprennent en choeur dans les stades depuis les années 1980, maintenant qu'il sait dans quel contexte elle a été créée. L'international anglais avait déjà émis des réserves en 2020 lorsque la chanson, aux origines esclavagistes, était examinée par la Fédération anglaise.

Son refrain, « Swing Low, Sweet Chariot / Coming for to carry me home » (« Balance-toi doucement, doux chariot / Venu m'emporter chez moi ») représenterait en effet l'espoir des esclaves américains de trouver un réconfort dans l'au-delà, comme le prophète Élie qui aurait rejoint le paradis en chariot.

Maro Itoje

« Je l'ai chantée auparavant quand j'étais naïf et ne connaissais pas ses origines »

La décision du joueur des Saracens intervient après la parution d'un sondage réalisé pour la Fédération anglaise qui indique que 74 % des personnes interrogées déclarent qu'il est important pour la Fédération d'expliquer aux fans de rugby d'où vient cette chanson.

« Je ne vais pas dire aux gens ce qu'ils doivent faire ou non mais, personnellement, je ne chanterai plus cette chanson, a expliqué Maro Itoje. Je l'ai chantée auparavant quand j'étais naïf et ne connaissais pas ses origines mais, sachant désormais le contexte à la création de Swing Low, Sweet Chariot, ce n'est plus un hymne que je vais reprendre. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles