Maroc, le feu et la glace

Footballistiquement, il paraît que Walid Regragui n'est pas exactement un homme de principes. L'actuel entraineur du Maroc, nommé en août dernier en replacement de Vahid Halilhodžić, se dit à la fois fan de Pep Guardiola, Diego Simeone et Carlo Ancelotti. On l'aura également vu se déclarer inspiré par Rudi Garcia, l'homme qui l'avait découvert au début de sa carrière de joueur, débutée à l'AS Corbeil-Essonnes. Un pot-pourri d'influences légèrement étrange, mais qui trace les contours d'un coach flexible, pas embêté par l'idée de changer d'idée en cours de route. Le Mondial du Maroc – qualifié pour les huitièmes de finale après sa victoire face au Canada – en est de fait une illustration assez édifiante.

Changer pour exister


Privé de possession face à la supériorité technique évidente…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com