Les marques de soutien envers Brittney Griner se multiplient

La basketteuse américaine Brittney Griner bénéficie d'un fort soutien aux Etats-Unis à la suite de sa condamnation à neuf ans de prison en Russie. (F. Faugère/L'Equipe)

La condamnation à neuf ans de prison en Russie de la basketteuse américaine Brittney Griner a entraîné une forte mobilisation aux États-Unis.

Les réactions n'ont pas tardé à pleuvoir après la condamnation de Brittney Griner. Condamnée jeudi à neuf ans de prison pour possession et trafic de drogue par le tribunal de Khimki, en Russie, la basketteuse américaine a bénéficié d'un large soutien des instances et de figures du basket dans son pays d'origine.

Au sein d'un communiqué commun déplorant une décision « injuste et regrettable », la WNBA et la NBA ont annoncé que « le verdict [...] était prévisible », et que « Brittney reste détenue à tort ». La Fédération américaine de basket a elle aussi exprimé sa déception, mais pas sa surprise « compte tenu de ce que nous savons de la procédure ».

« L'engagement de la WNBA en faveur du retour de Brittney en toute sécurité n'a pas faibli et nous espérons que se rapproche la fin de ce processus visant à la ramener définitivement aux États-Unis », a conclu la commissaire de la Ligue Cathy Engelbert.

Des joueurs et joueuses également mobilisés

Les messages contenant le hashtag « FREEBG » ( « Libérez BG ») se sont multipliés dans la foulée de la décision à l'initiative des internautes. C'est notamment le cas de Grant Williams, ailier des Boston Celtics. « Pas possible ! Neuf ans ? Ramenez notre soeur et amie à la maison. #FREEBG », a appelé celui qui a été battu en finale NBA en juin par les Golden State Warriors.

« Voir BG derrière ces barreaux me brise le coeur. Je prie fort pour elle aujourd'hui », a de son côté réagi Diamond DeShields, qui évolue au Sky de Chicago, équipe championne en titre de WNBA. Sa tristesse rejoint celle de Swin Cash. « S'il vous plaît M. le Président des Etats-Unis, ramenez Brittney Griner à la maison ! Nous ne cesserons pas de plaider en sa faveur », a demandé l'ancienne star du basket féminin.

lire aussi

Toute l'actu basket

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles