De Marseille à Reims, le chemin de la révélation Ilan Kebbal

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

C'est une demi-finale de Coupe de Provence dont peu se souviennent. Même le score a sombré dans l'oubli. Pourtant, en ce jour de printemps 2010, les U10 de l'AS Monaco affrontent ceux du Burel FC, petit club formateur du nord de Marseille, qui va réaliser l'exploit : se qualifier en finale malgré l'expulsion de deux de ses joueurs. Ilan Kebbal fait partie des fautifs. Tout sourire, il raconte : "Avec Hugo Magnetti, qui joue aujourd'hui à Brest, on s'insulte sur le terrain, on se met 2-3 trucs dans la tête, et on prend un rouge chacun." Du côté de la rade de Brest, Magnetti détaille un peu : "On était déjà meilleurs amis. Mais Ilan est très sanguin, et il aime bien porter le ballon. Ce jour-là, il ne me fait pas la passe une fois, deux fois, trois fois. Je lui en veux, je lui dis. Et voilà. On était dans la même équipe et on a pris un rouge chacun, alors qu'on était potes." Un épisode qui en rappelle un autre à Biba…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles