Marseille, la bonne amère

·1 min de lecture

1092 jours. Soit, à trois jours près, trois ans que l'Olympique de Marseille n'avait pas eu le bonheur de vivre un Classique face au PSG dans son Vélodrome plein à craquer. Dimanche dans la cité phocéenne, difficile de faire plus de 10 mètres sans croiser un maillot ou un survêtement des locaux porté par un bonhomme ou une bonne femme qui, dès le début d'après-midi, accourait d'un pas pressé vers le stade. Ce moment, tant attendu, a été vécu sans demi-mesure par une ville qui savait sans doute, au fond d'elle, que cet OM-PSG arrivait aussi à un moment où Paris était, sinon prenable, vulnérable. Les deux derniers matchs, contre Angers et Leipzig, ont certes été remportés mais dans la douleur par un Paris à côté de ses pompes. S'il y avait bien un jour où la ferveur de toute…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles