Marseille: Eyraud face aux vents contraires

AFP, La rédaction avec
Sport24
/ Panoramic
/ Panoramic

La tempête souffle sur Marseille et son président, Jacques-Henri Eyraud. Malgré la qualification pour la Ligue des champions, de nombreux sujets fâchent les supporters, de l'incertitude autour de l'entraîneur André Villas-Boas à l'imminente sanction du fair-play financier.

Villas-Boas restera-t-il?

Le point le plus chaud reste celui de l'entraîneur adulé. Encore lié à Marseille pour une saison, le Portugais pourrait bien claquer la porte, furieux du départ du directeur sportif Andoni Zubizarreta. Il ne l'a pas encore fait, et le club lui a proposé une prolongation de deux ans plus une année en option. Frank McCourt a validé ce choix, montrant que le propriétaire du club soutenait le président. De ce côté là, au moins, «JHE» est tranquille, car sur les réseaux sociaux, de nombreux supporters se déchaînent. Le président est accusé de laisser filer le technicien qui a ramené l'OM en Ligue des champions, sept ans après. 

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

L'attente du nouveau «boss» du sportif

«Zubi» parti, l'OM attend toujours son fameux directeur général du football, dont le recrutement a été annoncé au moment du départ de l'Espagnol. Une «short-list» existe, le profil de ce poste a suscité bien des interprétations, mais «évidemment, il sera un expert du football, ceux qui ont pu dire ou écrire l'inverse sont totalement à coté de la plaque», assure Eyraud à l'AFP. Un dirigeant de l'OM assure que «l'attractivité» du club était (...) Lire la suite sur sport24.com

Arrêt de la Ligue 1 : comme Amiens et Toulouse, Lyon ne désarme pas et… tacle la LFP

Ligue 1 : le tribunal administratif de Paris rejette les recours de Lyon, Amiens et Toulouse

Après Amiens, Toulouse conteste sa rétrogradation en Ligue 2 et porte l'affaire en justice

La LFP répond à Mediapart…

Inscrivez-vous à la newsletter de Sport24

À lire aussi