Ledesma en ange gardien lors de Cadix - Barça, interrompu à cause d'un malaise en tribunes

Jeremias Ledesma a apporté un défibrillateur aux secours alors qu'un spectateur avait fait un malaise. (Jose Breton/AP Photo)

L'intervention du gardien Jeremias Ledesma a sans doute participé à sauver un spectateur ce samedi lors de la rencontre entre Cadix et le Barça (0-4), interrompue par l'arbitre à la 81e minute à la suite d'un malaise en tribunes.

En tant que gardien de but, Jeremias « Conan » Ledesma est habitué aux sauvetages. Celui que l'Argentin a contribué à réaliser ce samedi lors du match entre Cadix et le FC Barcelone est certainement le plus important de sa carrière. Victime d'un malaise cardiaque, un spectateur du stade Nuevo Mirandilla a dû être secouru d'urgence. Tous les médecins présents à proximité (supporters du club, membres de la Croix Rouge et des deux clubs) ainsi que José Mari, le capitaine de Cadix, ont apporté leur aide.

lire aussi

Le Barça s'impose sans trembler avant de retrouver le Bayern

Quelques instants plus tôt, à la 81e minute, l'arbitre de la rencontre, Carlos del Cerro Grande, avait arrêté net le match, tandis que le Barça menait 2-0, grâce à Frenkie de Jong et à la sixième réalisation en cinq matches de Liga de Robert Lewandowski. Après un moment d'incompréhension, l'inquiétude s'est emparée des tribunes. C'est à ce moment que Ledesma a accouru avec un défibrillateur dans les gants, lancé par un médecin du Barça, pour le transmettre aux secours. Dans un silence pesant, certains joueurs priaient, à l'image de Ronald Araujo, tandis que les autres attendaient pétrifiés.

lire aussi

Le classement de la Liga

Des minutes interminables avant la bonne nouvelle : la victime a été réanimée et stabilisée avant son évacuation à l'hôpital. Après quarante-cinq minutes d'interruption, le match a repris son cours. Les Catalans ont inscrit deux autres buts, par Ansu Fati et Ousmane Dembélé. Coupable d'une faute de main sur la réalisation du Français, Ledesma avait certainement la tête ailleurs. Personne ne lui en voudra.