Match de foot de l'Assemblée boycotté : Marine Le Pen déplore «la haine tout le temps»

© JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

Marine Le Pen  a critiqué mercredi le boycott par des députés de gauche et de Renaissance d'un match caritatif de l'équipe de foot de l'Assemblée , y voyant "la haine tout le temps, partout", tandis que la majorité, divisée, craignait de présenter le RN comme une "victime". "Ça en dit long sur ces gens en réalité, c'est la haine tout le temps, partout, le combat tout le temps", a déclaré la présidente du groupe Rassemblement national à l'Assemblée nationale.

"Le sport, c'est l'endroit où on ne fait pas de politique"

"En réalité, ils vont à l'encontre d'une des grandes valeurs du sport qui est que le sport, précisément, c'est l'endroit où on ne fait pas de politique", a-t-elle ajouté, convaincue que les groupes appelant à ne pas participer à ce match seront "jugés durement par les Français". Les présidents de groupes PS, Boris Vallaud, et LFI, Mathilde Panot ont confirmé mardi que leurs députés ne participeraient pas à ce match caritatif, estimant que le RN espérait ainsi poursuivre son entreprise de "banalisation". La patronne des députés Renaissance Aurore Bergé a aussi recommandé à ses troupes "de ne pas participer à un match qui donnera lieu à une 'photo d'équipe'": or "nous ne jouons pas dans la même équipe. Ni extrême droite, ni extrême gauche".

>> LIRE AUSSI - Réforme des retraites : face au gouvernement, Le Pen menace de déposer une motion de censure

Si le RN siège en nombre à l'Assemblée, "ça ne veut pas dire qu'on doit participer à leur volonté de se normalise...


Lire la suite sur Europe1