Un match de suspension ferme et deux avec sursis pour Antoine Kombouaré, l'entraîneur de Nantes

Antoine Kombouaré manquera le déplacement à Troyes, le 28 décembre. (A. Mounic/L'Équipe)

La commission de discipline de la LFP a décidé d'infliger trois matches de suspension dont deux avec sursis à Antoine Kombouaré, l'entraîneur de Nantes, pour ses propos tenus après le match à Nice (1-1, le 23 octobre).

La commission de discipline de la LFP a rendu son verdict concernant Antoine Kombouaré, après les propos tenus par l'entraîneur de Nantes dans la foulée du match nul concédé par son équipe à Nice (1-1, le 23 octobre).

Excédé par l'arbitrage de François Letexier, le technicien avait tenu des mots forts : « Comment voulez-vous que l'on respecte les arbitres, comment voulez-vous qu'on respecte ces types ? À la mi-temps, quand je revois les images, je me dis que, soit j'ai de la merde dans les yeux, soit (le 4e arbitre) c'est un voyou, un menteur. »

lire aussi : L'arbitre François Letexier, un profil qui divise

Convoqué ce jeudi soir par l'instance pour se défendre, Kombouaré s'est vu infliger trois matches de suspension dont deux avec sursis. La sanction prend effet à partir du mardi 15 novembre et le Kanak sera ainsi sur le banc des Canaris pour le dernier match avant la trêve internationale liée à la Coupe du monde, contre l'AC Ajaccio ce dimanche (15h00). Il manquera en revanche le déplacement à Troyes, le 28 décembre. Les autres sanctions de la commission ont été les suivantes :

Ligue 1Deux matches de suspension : Clément Vidal (AC Ajaccio).
Deux matches de suspension (dont un match avec sursis) : Birger Meling (Rennes).
Un match de suspension : Nicolas Pallois (Nantes).
Un match ferme suite à un troisième avertissement en 10 rencontres (la sanction prend effet à partir de mardi 15 novembre) : Jonathan Bamba (Lille), Nicolas Cozza (Montpellier), Ronaël Pierre-Gabriel (Strasbourg).

Ligue 2Deux matches de suspension (la sanction prend effet à partir de mardi 15 novembre) : Fransergio (Bordeaux).
Un match ferme suite à un troisième avertissement en 10 rencontres (la sanction prend effet à partir de mardi 15 novembre) : Ismaïl Aaneba (Sochaux), Nasser Djiga (Nîmes), Ali El-Abdi (Caen), Jimmy Giraudon (Saint-Etienne), Kylian Kaïboue (Bastia), Vital Nsimba (Bordeaux), Romain Thomas (Caen).