Le match du vide

SO FOOT

Un jeu de projecteurs, un public assoiffé, une robe blanche, un costume serré, un générique angoissant, mais une question qui cogne la gueule : où est Laurence Boccolini ? Aux oubliettes, sous Touffu, probablement. Le cinq majeur, lui, est bien en place et sans kimono. Les invités ? Que des musclés : Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon, François Fillon, Benoît Hamon et le rookie Macron, prince aux yeux perçants. La suite appartient au corps arbitral : la paire Bouleau-Coudray, pour distribuer le jeu, mais surtout applaudir la ligue fermée. Quoi ? Oui, c'est le premier crochet balancé par le Fillon à mèche plaquée. "On est onze candidats, il y en a cinq ici, ça pose une question démocratique. Je sais que les sondages ont grande vertu, mais, avec cette règle, je n'aurais pas pu participer à la primaire de la droite et du centre." On fracasse le suspense : El Local ne répondra ensuite plus de rien, ou de pas grand-chose. Tactiquement,…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages