Un match de volley universitaire américain délocalisé après un incident raciste

(N. Luttiau/L'Équipe)

L'université de Duke a annoncé que son match de volley féminin ayant eu lieu samedi a été délocalisé à la suite d'insultes racistes proférées la veille lors d'une rencontre face à l'Université Brigham Young (BYU) à Provo dans l'Utah.

L'Université Duke a déclaré que son match de volley-ball féminin de samedi a été déplacé vers un autre lieu à Provo, dans l'Utah, après une « situation troublante » survenue lors du match de la veille contre l'Université Brigham Young (BYU).

Vendredi, Lesa Pamplin, la marraine d'une joueuse de Black Duke, avait déclaré que sa filleule avait été victime d'insultes racistes à chaque fois qu'elle servait. « Elle a été menacée par un homme blanc qui lui a dit de surveiller ses arrières en allant vers le bus de l'équipe. Un policier a dû être placé à côté de leur banc », a précisé la femme sur Twitter.

La vice-présidente et directrice des sports de Duke, Nina King, a donc choisi de changer de lieu pour le match de samedi contre Rider afin « d'offrir aux deux équipes l'atmosphère la plus sûre pour la compétition ».

BYU quant à elle a exprimé sa désolation face à la situation : « Nous sommes totalement déterminés à éradiquer le racisme et nous avons banni un fan identifié par Duke de tous les sites BYU Athletic. La personne était assise dans la section des étudiants de BYU, mais n'était pas un étudiant de BYU » a ajouté l'université tout en s'excusant auprès de Duke et de ses étudiantes pour ce qu'elles ont vécu.

lire aussi

Toute l'actualité du volley