Mateo Zambrano, un Français à Quito

·1 min de lecture

Au cœur de l'Estadio Banco de Guayaquil, l'arbitre siffle la fin de la dernière rencontre de Serie B, la deuxième division équatorienne. Sur la pelouse, le Franco-Équatorien Mateo Zambrano est sonné : son club n'accédera pas à la Serie A, plus haut échelon du pays andin. Face à un adversaire qui n'avait plus rien à jouer, El Nacional de Quito n'a pu obtenir qu'un décevant match nul, privant le club de la capitale équatorienne d'une accession en première division pour un petit point. "Le football a été injuste avec nous, mais c'est le sport, on aura une revanche à prendre", lance dans un français parfait le jeune joueur. "Nos adversaires n'avaient plus rien à jouer et ont fêté ce match nul comme si c'était un titre", poursuit-il, amer. Longtemps condamné au statut de remplaçant, l'avant-centre d'1,82m vient d'achever sa première saison complète chez les pros. Une bouffée d'oxygène pour un homme à qui le football n'a fait aucun…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles